Home / Sports / Mustapha Kouici (ex international) : «Notre équipe nationale n’a pas encore l’étoffe d’un champion d’Afrique»

Mustapha Kouici (ex international) : «Notre équipe nationale n’a pas encore l’étoffe d’un champion d’Afrique»

L’ex-latéral gauche volant de l’équipe nationale durant les années 70 et 80, Mustapha Kouici, se montre réservé quant aux chances des Verts de remporter la CAN 2019, comme le souhaite Djamel Belmadi. Il explique, à travers cet entretien, pourquoi les coéquipiers de Riyad Mahrez n’ont pas l’étoffe de potentiels vainqueurs de la compétition. 

Entretien réalisé par : Ouassel Mounir
La Coupe d’Afrique des nations se jouera cette année pour la première fois de son histoire, en été. Cela changera t-il quelque chose pour notre équipe nationale ?
Ah oui, j’imagine que cela va être très dur pour nos joueurs, parce que le tournoi se déroulera en plus en Egypte, où il règne une chaleur caniculaire dans cette période de l’année. Le taux d’humidité est même très élevé dans certaines régions de ce pays. Heureusement que beaucoup de matches se joueront en nocturne, donc ça sera moins contraignant pour nos joueurs. Mais il est clair qu’ils seront moins avantageux par rapport à ceux de l’Egypte et ceux de plusieurs autres pays, qui sont habitués aux grandes chaleurs.

Le staff technique des Verts a opté pour le Qatar comme lieu de préparation de la CAN. Est-ce un bon choix ?
J’étais parmi les premiers à avoir plaidé pour que le stage de préparation se déroule au Qatar. D’abord, parce que les conditions climatiques sont presque identiques à celles de l’Egypte. Et puis, le Qatar dispose de gros moyens infrastructurels, qui garantissent une préparation adéquate à ce genre de compétitions. Je ne vois pas meilleur endroit pour préparer la CAN.

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a déclaré a maintes reprises qu’il n’ira pas en Egypte pour jouer les seconds couteaux, mais pour gagner la CAN. Ne pensez-vous pas que son ambition soit un peu démesurée ?
Honnêtement, je trouve admirable le fait que Belmadi soit aussi ambitieux. C’est très courageux de sa part, et cela me plait chez lui. Peut-être qu’il cherche à galvaniser davantage ses joueurs. Cela dit, moi à sa place, j’aurais fait preuve d’un peu de retenue concernant les objectifs à atteindre lors de cette CAN 2019, surtout que l’adversité sera très rude en Egypte.

En déclarant vouloir gagner le trophée, Belmadi ne risque-t-il pas de mettre plutôt davantage de pression sur ses joueurs avant ce tournoi ?
Je ne sais pas. La pression peut être bénéfique, dans la mesure ou cela peut, au risque de me répéter, motiver encore plus les joueurs, comme elle peut être néfaste pour le groupe, en cas ou les choses ne se passeront pas comme prévu, chose que je ne souhaite pas.

Vous avez certainement dû voir à plusieurs reprises, à l’œuvre cette équipe nationale version Belmadi. Honnêtement, pensez-vous qu’elle a l’étoffe d’un potentiel champion d’Afrique ?
Actuellement non, et ça reste mon avis. Je pense qu’il y a d’autres sélections africaines qui sont encore dessus de nous. Je pense au pays organisateur, l’Egypte, au Sénégal, au Nigéria pour ne citer que ces nations qui sont plus fortes. Pour moi, ça serait vraiment un exploit si l’équipe nationale arrive à atteindre le dernier carré de la compétition.

Nous avons quand même une belle génération de joueurs incarnée par les Mahrez, Atal, Bounedjah, Feghouli et autres Brahimi…
Oui, je sais que nous avons d’excellents joueurs qui auront peut-être leur mot à dire durant cette CAN, mais si vous voulez mon avis, je pense que cette équipe nationale a besoin encore de temps pour pouvoir être au même niveau que les favoris de la compétition. Je préfère être réaliste et j’espère bien me tromper.

Une dernière question concernant Youcef Atal qui, de par ses chevauchées et déboulés, fait rappeler à beaucoup un certain Mustapha Kouici. Vous rappelle-il votre jeunesse ?
Ah oui, son culot à vouloir tenter à chaque fois des percées avec le ballon tout en dribblant, me rappelle bien quand j’étais jeune. Sauf que lui le fait actuellement en tant que professionnel, et souvent face à des équipes très fortes. C’est un excellent joueur qui peut déjà prétendre à une grande carrière, surtout s’il arrive à bien gérer son physique pour éviter les blessures. Je le vois bien jouer dans un grand club en Espagne. Il a démontré suffisamment cette année qu’il a le talent pour ça.
O. M.

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …