Home / Sports / Natation/Oussama Sahnoune : «Les championnats de France, une étape pour Tokyo 2020»

Natation/Oussama Sahnoune : «Les championnats de France, une étape pour Tokyo 2020»

Ce garçon est appelé à progresser s’il bénéficie d’une prise en charge conséquente de la part de l’Etat.

Le nageur algérien Oussama Sahnoune, qui s’est distingué aux championnats de France en petit bassin, clôturés dimanche à Montpellier, avec ses titres sur 50 et 100 m nage libre, a indiqué que cette compétition restait une étape intermédiaire pour son objectif majeur, à savoir les jeux Olympiques (JO) de Tokyo 2020.
«Je suis très heureux et satisfait de me résultats. Mon travail commence à porter ses fruits, je suis sur le bon chemin. Avant le début de la compétition, je m’étais fixé cet objectif. Cette compétition est une étape intermédiaire pour Tokyo 2020, et je travaille pour cela», a déclaré Sahnoune, contacté lundi par l’APS.
A Montpellier, le natif de Constantine a récolté un total de quatre médailles (3 or et 1 argent). Le sociétaire du Cercle des nageurs de Marseille a clôturé sa participation en signant dimanche soir un nouveau record d’Algérie sur le 100 m nage libre avec un chrono de 46.42 (4e performance mondiale de l’année), alors que l’ancien record était détenu par Nabil Kebab depuis 2008 lors des championnats de France à Angers (46.93).
Vendredi, il avait déjà battu le record d’Algérie du 50 m nage libre en 21.26 (contre 21.40 pour Kebab lors des Mondiaux 2008 à Manchester), après avoir amélioré la veille le record national du 100 m papillon à deux reprises pour l’établir à 51.26 (médaille d’argent). Il a également remporté le vermeil du relais 4×50 m nage libre.
«Les records d’Algérie ne sont pas une référence pour moi même s’ils ont été difficiles à battre vu que ça nageait vite à leur époque. Cette 4e performance mondiale de l’année est un honneur pour moi, c’est pas mal comme résultat et ça encourage à travailler plus. Les plus belles consécrations sont venues sur 50 et 100 m nage libre, spécialités reines de la natation où les Français sont dominants, mais j’ai pu tirer mon épingle du jeu, et c’est de bon augure», s’est réjoui Sahnoune.
Le nageur algérien de 25 ans enchaînera d’ici quelques jours avec une dernière compétition en petit bassin à Lausanne (Suisse) avant de plonger en grand bassin pour préparer plusieurs échéances, notamment les Mondiaux 2018 de Pékin pour lesquels il a réalisé les minima A de participation sur 50 et 100 m nage libre.
«Dans deux ou trois semaines j’aurai ma dernière compétition en petit bassin à Lausanne, puis je m’attaquerai au grand bassin, puisqu’il y aura les championnats d’Afrique en Algérie, les Jeux méditerranéens en Espagne et enfin les Mondiaux de Chine en décembre, mon objectif principal en 2018», a fait savoir Sahnoune qui espère être épaulé par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour réaliser ses objectifs.
«Il ne faut pas oublier que je reste sur une 9e place cette année aux Mondiaux de Budapest. J’espère trouver le soutien nécessaire du MJS pour atteindre mes objectifs. Ces résultats viennent confirmer que je suis toujours là», a conclu le nageur algérien.

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …