Home / International / Négociations pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne: Les premiers couacs

Négociations pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne: Les premiers couacs

Les négociations engageant Washington et Pyongyang pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne enregistrent un échec. La Corée du Nord dénonce les demandes avides de Washington.

La Corée du Nord a dénoncé hier les demandes avides des Etats-Unis, après deux jours de négociations sur le nucléaire à Pyongyang, que le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo avait pourtant jugé très productifs. Après le départ de M. Pompeo vers Tokyo, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a jugé que l’attitude extrêmement regrettable des Etats-Unis pendant les discussions avait violé l’esprit de l’accord conclu le 12 juin à Singapour entre les dirigeants américain Donald Trump et nord-coréen Kim Jong Un. L’attitude américaine et les positions prises lors des discussions à haut niveau vendredi et samedi étaient extrêmement regrettables, a déclaré le ministère nord-coréen des Affaires étrangères, dans un communiqué cité par l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. Il a dénoncé des demandes unilatérales et avides de dénucléarisation. Quelques heures plus tôt, le chef de la diplomatie américaine avait pourtant jugé les pourparlers très productifs, sans fournir de précisions. «Ce sont des questions complexes mais nous avons réalisé des progrès sur presque toutes les questions centrales, sur certaines beaucoup de progrès, sur d’autres», il y a encore du travail à faire, a-t-il dit aux journalistes. A Tokyo, il devait informer ses homologues japonais et sud-coréen de l’avancée des pourparlers. «Nous avons parlé de ce que les Nord-Coréens continuent de faire et comment nous pouvons parvenir à ce sur quoi M. Kim et le président Trump se sont mis d’accord, à savoir la dénucléarisation complète de la Corée du Nord», a déclaré M. Pompeo. Le président de la Corée du Nord a rencontré son homologue américain le 12 juin à Singapour. Un accord pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Le président américain qui a retiré Washington de l’accord nucléaire de l’Iran, n’a pas milité pour la crédibilité du pays. De nombreux pays, dont la France, la Chine, la Russie et l’Allemagne ont dénoncé le retrait initié par le président américain de l’accord nucléaire de l’Iran. Depuis, la Corée du Nord est devenue peu enthousiaste envers l’accord de la nucléarisation de la péninsule coréenne, conclu avec Washington, et un porte-parole du ministère des Affaires étrangères cité par l’agence de presse officielle KCNA, les résultats des pourparlers avec la délégation américaine sont «très préoccupants». La Corée du Nord accuse Washington d’insister sur une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible unilatérale. «Nous étions partis du principe que la partie américaine allait venir avec une idée constructive, en pensant que nous pourrions en tirer quelque chose en retour», a dit le porte-parole. «La manière la plus rapide d’aboutir à une péninsule coréenne dénucléarisée est d’avoir recours à une approche progressive, au cours de laquelle les deux parties avancent en même temps», a poursuivi le porte-parole. Le département d’Etat américain n’a pas réagi dans l’immédiat aux paroles rapportées par l’agence de la Corée du Nord KCNA.

Mounir Abi

About Armadex

Check Also

Le président américain parle de guerre.. Téhéran met en garde Washington contre toute attaque

L’armée iranienne a averti les Etats-Unis que la moindre attaque contre son territoire aurait, selon …