Home / Sports / Nos sélections nationales privées de visas.. La situation prend d’autres proportions

Nos sélections nationales privées de visas.. La situation prend d’autres proportions

Plusieurs fédérations avaient pourtant tiré la sonnette d’alarme.

Nous avons plusieurs fois annoncé que nos athlètes n’arrêtent pas de subir les affres de l’inattention, de l’incompréhension mais surtout de l’absence de considération. En quelque sorte devenu une routine, notre sport qui avait atteint son plus bas niveau continue son petit bonhomme de chemin, et semble être incompris ou mal géré. Après les sélections algériennes de cross-country sur qui les espoirs étaient permis pour prendre part au rendez-vous Mondial Danois, c’était au tour de deux clubs algériens de volley-ball de se voir privés de sortie pour raison de finances. La série continue et c’est aujourd’hui à notre formation nationale de taek-wondo de se voir privée de visa ; à ce train, d’autres fédérations risquent de connaître le même sort. Pourtant, nous avons déjà déclaré que les dés étaient loin d’être jetés, puisque les déboires continuent. Plusieurs fédérations avaient tiré la sonnette d’alarme en informant l’opinion nationale qu’elles entreprennent toutes les démarches nécessaires dans les délais requis pour l’obtention de visas, mais en vain….
Taekwondo, des retombées de la crise de 2017
La Fédération algérienne de taekwondo a eu déjà à connaître une crise en 2017, où elle a raté plusieurs compétitions d’envergure en raison du retrait de confiance au président Abdelhak Taïbi. Tout est rentré dans l’ordre depuis le mois de mars de l’année dernière avec l’élection du président Yazid Ben Allaoua pour le reste du mandat olympique (2017-2020), mais voilà que le problème de visa ressurgit. La fédération algérienne d’athlétisme avait tout fait pour que les athlètes puissent prendre part au Mondial Danois et dans les meilleures conditions. De l’autre côté, comme ce n’est plus un secret, l’ambassade en question avait mis cela sur le dos des responsables sportifs algériens. En volleyball, les deux clubs devant représenté l’Algérie à ces joutes africaines, à savoir le NR Bordj Bou Arréridj et l’OMK El-Milia (Jijel) avaient aussi déclaré forfait pour des raisons financières ; là, ce sont les autorités publiques qui sont pointées du doigt. Où est l’argent des subventions, celui destiné aux compétitions à l’étranger ? Rappelons que la FAA avait attendu onze jours pour ses visas, et lors des cinq derniers jours, elle avait insisté auprès de l’ambassade de Norvège chargée des affaires du Danemark en Algérie, sans résultat. Elle a ensuite pris attache et informé le ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que le ministère des Affaires étrangères.
Après le judo, l’athlétisme, le volley-ball et le taekwondo, à qui le tour ?
Aujourd’hui, malgré la stabilité que connaissent certaines fédérations et le suivi réel de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) font qu’on assiste ces derniers temps à des perturbations. Les clubs et les sportifs de haut niveau rencontrent des difficultés qui les empêchent de participer à des compétitions internationales. Après les Mondiaux de cross-country faute de visas, puis le cas des judokas aux Mondiaux juniors des clubs de volley-ball, la formation nationale de taekwondo qui ratent leur participation aux différents championnats, à qui le tour ? Une situation qui semble prendre une autre dimension. Que disent les acteurs techniciens du sport national de cette anomalie ? «Quand on arrive à qualifier des athlètes à un championnat du monde, on aspire à arracher un titre mondial ou, à défaut, être sur le podium ou encore, au minimum, améliorer ses dernières performances. Puis, ils sont interdits de sortie ou de visa, ce qui perturbe le plan de charge et la préparation d’une manière globale». La Fédération algérienne de taekwondo (ATF) a saisi l’occasion de disputer un championnat du monde pour préparer de prochaines échéances de moindre importance ! Une vraie aberration ! Pour l’heure, l’Algérie devait être présente aux championnats du monde seniors, prévus du 14 au 19 mai à Manchester (Angleterre) avec 4 athlètes de moins de 20 ans. Il est prévu aussi qu’au total, 975 athlètes de 150 pays sont annoncés aux Mondiaux de Manchester, sauf notre pays. Cette compétition permet à 16 catégories de poids (8 chez les messieurs et 8 chez les dames) de concourir, et à progresser, en vain…..
Il se trouve également que nos éléments devaient être présents aux Mondiaux de Manchester afin de préparer les prochaines échéances, dont les Jeux africains au Maroc, les Jeux olympiques 2020 de Tokyo et surtout les Jeux méditerranéens 2021 que la ville d’Oran accueille en 2021. Il est à se demander comment entreprendre aujourd’hui les prochaines échéances devenues un autre souci pour les responsables du sport national.
Ahmed Chébaraka

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …