Home / Actualité / Nouveaux bacheliers.. Début des inscriptions le 20 juillet

Nouveaux bacheliers.. Début des inscriptions le 20 juillet

Les préinscriptions et inscriptions définitives des nouveaux bacheliers, au titre de l’année universitaire 2019-2020, débuteront le 20 juillet, a indiqué hier une circulaire du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS). Le document du MERS souligne que le calendrier, qui sera précédé par des portes ouvertes au niveau des établissements d’enseignement supérieur du 15 au 23 juillet 2019, est décliné en 4 phases. Il a précisé que la première phase, qui se déroulera du 20 juillet au 3 août, portera sur l’exploitation des résultats du baccalauréat et la détermination des moyennes nationales minimales pour participer au classement dans certaines filières (20 au 22 juillet), les préinscriptions (22 au 24 juillet), la confirmation des préinscriptions (25 au 26 juillet), le traitement des vœux (27 juillet au 3 août) et la proclamation des résultats des affectations (03 août au soir). La deuxième phase, qui s’étale du 04 au 17 août, portera sur la confirmation ou la réorientation ou les tests et entretiens pour les filières concernées (4 au 08 août), l’ouverture du portail hébergement (8 au 17 août), le 2e traitement des cas d’échec aux tests/entretiens et des demandes de réorientations (14 au 17 août au matin) et la proclamation des résultats des affectations (17 août).
La troisième phase, qui s’étendra du 02 au 08 septembre, concernera les inscriptions définitives et les dossiers œuvres universitaires, alors que la 4e phase, qui se tiendra du 02 au 12 septembre, portera sur le traitement des cas particuliers par les EES (PROGRES) et la réouverture du portail hébergement, bourse et transport. Enfin, le ministère conclut que la date limite du 12 septembre clôture définitivement les inscriptions.
R. N.

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …