Home / Algérie / Occupation illégale des trottoirs à Tlemcen: Le cauchemar des piétons

Occupation illégale des trottoirs à Tlemcen: Le cauchemar des piétons

Les citoyens interpellent les nouveaux élus de l’APC de Tlemcen sur l’incivisme de certains commerçants et autres restaurants de grillages qui occupent illicitement les trottoirs et les servitudes publiques. Les indélicats propriétaires de ces commerces squattent parfois tous les espaces publiques.
D’autres y ont érigé des extensions et des aménagements sur les trottoirs comme c’est le cas à la rue Safi Baghdâd aux amandiers d’Al Kiffane. Le long du trottoir de cette rue, les propriétaires de restaurants de grillades ont érigé des toitures et des cloisons en tôles métalliques, bloquant ainsi la chaussée aux piétons. Pis encore, le stationnement des véhicules devant ces établissements a compliqué davantage la circulation piétonnière et automobile.
A cela s’ajoute les nuisances causées aux riverains par les épaisses fumées dégagées par les barbecues installés le long du trottoir. Cette occupation illégale des servitudes publiques s’est faite dans l’indifférence des élus locaux et continuent d’empoissonner la vie aux citadins. C’est un phénomène qui a tendance à se généraliser dans toutes les rues et avenues de la capitale des zianides.
Face à cette situation déplorable et incivique, les piétons sont contraints d’emprunter les voies publiques à leurs risques et périls devant la circulation automobile.
Pour les citoyens «c’est l’anarchie qui règne en l’absence de contrôle et de mesures dissuasives malgré l’arsenal juridique dont dispose les élus locaux et les services de sécurité».
Ce sont surtout les enfants et les personnes âgées qui encourent les risques d’être renversés par des voitures à défaut d’emprunter les trottoirs car ces commerçants ont en fait main basse. «On nous oblige à marcher sur la chaussée avec tous les risques que cela comporte», affirment les citoyens et de souligner «que ces commerçants se soucient peu de la sécurité de leurs concitoyens et encore moins du danger encouru par leur occupation abusive des trottoirs qui sont des servitudes publiques et non privées».
A la rue Safi Baghdadi, entre midi et 15 heures, les riverains et les citoyens doivent la contourner par les ruelles adjacentes à cause des dizaines de voitures qui y stationnent de par et d’autres ainsi que le nombre de personnes qui s’y rendent dans les restaurants. Ils vivent un véritable cauchemar et il est attendu des nouveaux élus des prises de décisions courageuses et l’application de la loi car ces commerçants ont profité de la passivité des responsables.

B. Soufi

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …