Home / Algérie / Ouaguenoun (Tizi Ouzou): 19 cas de brucellose humaine détectés

Ouaguenoun (Tizi Ouzou): 19 cas de brucellose humaine détectés

Dix neuf (19) cas de brucellose humaine ont été enregistrés au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou dont la majorité sont recensés au niveau de la localité de Ouaguenoun (sise à une dizaine de kilomètres du chef-lieu).

Un nombre qui a crée l’effroi au sein des établissements de santé de la wilaya, mais aussi au niveau des subdivisions agricoles. A cet effet, les agriculteurs sont appelés à vacciner leur cheptel contre cette maladie infectieuse due à une bactérie commune à certains animaux et à l’homme. A savoir qu’une campagne de dépistage a été organisée gratuitement par les services de la DSA au profit des éleveurs de la wilaya. En effet, malgré une large campagne de vaccination et de lutte contre la grippe brucellose animale qui a été lancée, au mois de décembre dernier et au cours de laquelle 30 000 doses de vaccin contre cette grippe ont été mises à la dispositions des éleveurs de la wilaya pour vacciner leur cheptel, 19 personnes ont été contaminées par cette grippe et ont été recensées par les services de la DSP de la wilaya de Tizi-Ouzou.
«Après avoir évacué ces personnes atteintes de cette grippe au niveau du CHU de Nedir Mohamed, nous avons constaté que leurs prélèvements sanguins qui ont été effectués au niveau de l’Institut Pasteur s’affichent positifs. Ce qui nous a poussé à instruire les autorités locales de Ouaguenoun d’intervenir en urgence pour éviter la prolifération de ce virus qui porte atteinte à la santé publique», a affirmé Dr Oulamara Idir, chargé de la prévention au niveau de la Direction locale de la Santé et de la Population (DSP). D’après lui, une meilleure prise en charge médicale a été réservée aux personnes atteintes de cette grippe. Le même responsable a saisi par cette même occasion d’instruire les directeurs des établissements publics de la santé de proximité (EPSP) de différentes localités de la wilaya d’empêcher leurs malades atteints de cette grippe brucellose d’effectuer leurs prélèvements sanguins dans les centres d’analyses médicales relevant du secteur privé. «Il faut que ces prélèvements soient effectués au niveau de l’Institut Pasteur d’Alger», a-t-il insisté. A préciser que parmi les causes principales des cas de brucellose enregistrés au niveau local, c’est bien l’approvisionnement en lait cru qui ne répond pas aux normes d’hygiène sur le marché parallèle. Pour cela, les services de vétérinaires au niveau de la Direction locale des services agricoles (DSA) appellent l’ensemble des éleveurs à s’approcher des services vétérinaires les plus proches de leur localité pour avoir un statut sanitaire de leur cheptel. «Il ne faut jamais consommer du lait cru sans aucune étiquetage de consommation. C’est pour cela que je dirai qu’il est impérativement essentiel à ce que ce lait cru qui se vent sur le marché informel soit acheminé vers un atelier de pasteurisation», dira Dr Hayet Sofetta, vétérinaire au niveau de la DSA. D’après elle, «les services vétérinaires attribuent une identification sanitaire pour un statut sanitaire inconnu.
Il faut que ces éleveurs sollicitent les services vétérinaires pour dépister leur cheptel pour protéger le consommateur».
Dans le même sillage, Dr Sofetta a annoncé le lancement d’une campagne de dépistage du cheptel qui a été initiée par la direction des Services agricoles de la wilaya gratuitement au profit des éleveurs. Pour rappel, la brucellose est une maladie infectieuse due à une bactérie du genre Brucella, commune à certains animaux et à l’homme : on parle d’anthropozoonose. L’homme se contamine au contact des animaux infectés (bovins, caprins, ovins) ou à l’occasion de l’ingestion d’aliments d’origine animale (lait, fromages). Le germe pénètre dans l’organisme par la peau ou par voie digestive. Sa contagiosité, souligne-ton encore, est très importante.
La même interlocutrice a tiré la sonnette d’alarme sur le fait que les éleveurs et les vétérinaires peuvent être contaminés par cette grippe puisque c’est une maladie professionnelle. C’est pour cela, elle a plaidé à ce que les éleveurs prennent conscience des méfaits de cette grippe sur la santé publique.

Z. C. Hamri

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …