Home / Temps réel / Ouargla: Démarches pour un véritable investissement

Ouargla: Démarches pour un véritable investissement

 

Des démarches ont été entreprises par la wilaya d’Ouargla, pour mettre en place un «véritable» investissement, générateur de richesse et d’emplois, en garantissant toutes les facilités requises, a-t-on appris, hier, des services de la wilaya.
Ces démarches s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des programmes initiés par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et ayant pour but, notamment, de créer une administration locale efficace et débureaucratisée, promouvant l’investissement productif dans tous les segments, a indiqué le chef de l’exécutif de wilaya, Abdelkader Djellaoui. Il s’agit, entre autres, de «sélectionner les porteurs de projets, selon des critères liés notamment à leurs aptitudes financières, d’assurer le suivi de la concrétisation des investissements, en veillant au respect des normes et des délais contractuels», a-t-il expliqué à l’APS, en marge d’une récente visite de terrain, d’évaluation de projets de développement. Pour cela, la wilaya s’engage, en impliquant l’ensemble des intervenants et acteurs concernés, tels que les communes, à encourager, sur le terrain, les investisseurs, en levant les contraintes administratives entravant le lancement de leurs projets, notamment en matière de délivrance du permis de construire, a-t-il dit. «Nous sommes déterminés à accompagner l’investissement quel qu’il soit, industriel ou agricole, en mettant toutes les facilitations nécessaires à la disposition de «véritables» porteurs de projets, désireux d’investir dans cette wilaya, qui recèle d’importantes potentialités, pour devenir un pôle économique d’excellence hors hydrocarbures», a-t-il souligné. Dans ce contexte, M. Djellaoui a fait état de la notification de 152 mises en demeure aux investisseurs, dont les projets n’ont pas été lancés, et 57 décisions de concession de terrains destinés à la réalisation de projets d’investissement, ont été annulés dans la wilaya d’Ouargla, en raison du retard accusé par leurs bénéficiaires, dans les délais d’exécution des projets. L’opération, qui intervient en application des mesures relatives à l’assainissement du foncier industriel attribué depuis 2011, par l’ex-Comité d’assistance à la localisation et la promotion de l’investissement et à la régularisation du foncier (Calpiref), sur le territoire des différentes communes de la wilaya, vise à récupérer l’assiette foncière non-exploitée, a-t-il affirmé. Sur plus de 1.000 projets d’investissements avalisés dans la wilaya d’Ouargla depuis 2011, une trentaine «seulement» sont entrés en activité, a déploré le chef de l’exécutif. Ces projets se répartissent en divers créneaux économiques, dont la fabrication de matériaux de construction (briqueteries), les services, l’industrie alimentaire, le bâtiment et le tourisme, estimant que ce chiffre (le nombre de projets entrés en activité) est «faible et ne correspond pas à nos aspirations», ce qui nécessite de multiplier les efforts, pour attirer de plus en plus de bons investisseurs, à l’image d’un important projet de rénovation et de remise à neuf de moteurs d’équipements pétroliers et industriels, qui a été localisé récemment dans la wilaya. Pour l’accès au foncier industriel, la wilaya d’Ouargla, qui dispose d’un vaste patrimoine domanial destiné à l’investissement industriel, ainsi que de trois (3) zones d’expansion touristique, a bénéficié de nombreuses opérations, notamment la réalisation d’un parc industriel de 500 hectares au niveau de la commune de Hassi-Benabdallah, sous la supervision de l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (Aniref), a signalé le même responsable. S’agissant de l’investissement agricole, le même responsable a affirmé que cette activité a connu, ces dernières années, un essor dans la wilaya, au regard des succès remportés par des agriculteurs, sans oublier les efforts consentis de l’État, au titre de divers programmes de développement, tels que l’électrification agricole, le fonçage de puits d’irrigation et la réalisation de pistes agricoles. Des résultats jugés «encourageants» avec un «bon» rendement, ont été révélés au niveau de plusieurs périmètres agricoles dans différentes régions, à l’instar de Gassi-Touil, Remtha, Hassi-Benabdallah, El-Hedjira, N’Goussa et Ain-Moussa, dédiés notamment à la céréaliculture, la phœniculture, le maraîchage, la serriculture maraîchère, l’oléiculture et l’élevage de bétail. Concernant l’assainissement du foncier, M. Abdelkader Djellaoui a fait savoir que les services de la wilaya ont récupéré, l’année dernière, plus de 125.500 hectares de foncier agricole non exploité, et l’annulation de 574 actes de concession.

Check Also

Elle fut parmi les plus belles actrices.. Claudia Cardinale vend sa garde-robe

Les costumes de scène et les souvenirs de cinéma de l’inoubliable «Fille à la valise» …