Home / Actualité / Oxfam accuse la police française: Des «pratiques coloniales» contre les migrants

Oxfam accuse la police française: Des «pratiques coloniales» contre les migrants

L’organisation internationale Oxfam accuse la France d’user des pratiques coloniales quant au traitement des migrants clandestins dans ses territoires. Dans ce cadre, Oxfam accuse la police française d’enfermer dans des cellules insalubres des enfants migrants âgés à peine de 12 ans sans eau ni nourriture, en leur détachant les fils des chaussures et leur saisir les cartes de téléphone et les puces, avant de les renvoyer d’une manière expéditive et somme toute illégale vers l’Italie. Dans un rapport rendu public vendredi, et rapporté par l’agence russe Sputnik, Oxfam évoque le cas d’une «petite jeune fille érythréenne», qui a été forcée de rebrousser chemin à pied vers la zone frontalière italienne de Vintimille le long d’une route sans trottoir avec son bébé de 40 jours dans les bras. Ces pratiques irréalistes recueillies grâce aux témoignages des travailleurs d’Oxfam et des organisations partenaires opérant dans la région interviennent à seulement deux mois des révélations fracassantes sur la falsification par la police française des frontières des dates de naissance des enfants migrants non accompagnés dans le but de les faire passer pour des adultes et les renvoyer vers l’Italie. Daniela Zitarosa, de l’Agence humanitaire italienne Intersos, a confié aux enquêteurs d’Oxfam que «des officiers de la police française intimident les enfants en leur criant dessus, se moquent d’eux, et ne ménagent aucun efforts pour les décourager de poursuivre la traversée des frontières italiennes vers les territoires de l’Hexagone. Des agissements dignes de la soldatesque des armées coloniales», martèle la représentante de l’agence humanitaire Italienne. Selon l’agence humanitaire Oxfam, dont le siège central est à Londres, 17.337 enfants sont arrivés en Italie en 2017, 15.779 d’entre eux soit (91%) n’étaient pas accompagnés, et qui devraient être protégés dans n’importe quel État européen, conformément aux termes de la convention de Dublin, sur les droits des réfugiés. Plusieurs médias français ont abordé hier le sujet du traitement des migrants par les autorités françaises. Selon le site le Monde.fr, la même source précise que l’Espagne a annoncé, hier samedi, qu’elle acceptait l’offre de la France d’accueillir des migrants de l’Aquarius après examen de leur situation. «Le gouvernement français collaborera avec le gouvernement espagnol dans l’accueil des migrants de l’Aquarius», a annoncé la vice-présidente du gouvernement espagnol, Carmen Calvo, dans un communiqué. Il est à rappeler que l’Aquarius et les deux navires transportant les 630 migrants sauvés il y a une semaine au large de la Libye naviguent actuellement dans les eaux espagnoles et sont attendus au port espagnol de Valence à dimanche.

S. Mimouni

About Armadex

Check Also

Tizi-Ouzou.. «Ulac el vot ulac»

Les marcheurs plus déterminés que jamais à faire aboutir la revendication de l’instauration d’une 2e …