Home / Economie / Partenariat algéro-jordanien: La redynamisation de l’accord de libre-échange souhaitée

Partenariat algéro-jordanien: La redynamisation de l’accord de libre-échange souhaitée

Le Forum d’affaires algéro-jordanien s’est tenu, hier, à Alger. C’est le ministre de l’Industrie et des Mines qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre. Youcef Yousfi a saisi cette occasion pour assurer aux investisseurs jordaniens sur l’engagement du gouvernement à lever tous les obstacles, et ce, dans l’objectif de faciliter la coopération entre les entreprises des deux pays. Le ministre de l’Industrie a présenté le potentiel de l’Algérie dans le domaine économique. Selon lui, le nouveau code des investissements instauré dernièrement, les mémorandums d’entente signés entre les deux pays dans les secteurs de la métrologie et de la normalisation constituent un atout important pour le développement des échanges et de coopération entre les deux côtés.
Pour sa part, le vice-président de la Chambre algérienne du commerce et d’industrie (CACI), Riad Amor a estimé que les échanges entre l’Algérie et la Jordanie demeurent loin des attentes. Le volume des échanges enregistrés durant les 11 premiers mois de l’année écoulée est estimé à 233 millions de dollars, dont 137 millions représentent les exportations algériennes vers la Jordanie et 95 millions de dollars d’importations à partir de la Jordanie. Le forum constitue, donc, une occasion pour renforcer davantage les relations bilatérales, donner une impulsion nouvelle à la coopération dans les domaines susmentionnés et promouvoir l’investissement réciproque entre les deux pays. Les quelques opérateurs économiques jordaniens présents à cette rencontre ont soulevé, quant à eux, que la nécessité de redynamiser l’accord mixte de libre-échange, signé en 1997, entre l’Algérie et la Jordanie. Cet accord a été gelé depuis 2006, devra faire l’objet d’une discussion lors de la commission mixte des deux pays prévue du 15 au 17 janvier. Il s’agit de la 8e Commission mixte algéro-jordanienne, relancée après une suspension de 11 années, à la faveur de la visite effectuée par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel à Amman en août 2017. Cette réunion offrira aux entreprises des deux pays l’opportunité de définir les domaines de partenariat industriel et d’investissement commun et d’examiner les possibilités d’exportation de produits algériens vers le marché jordanien et ceux du Moyen-Orient. C’est le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Formation jordanien, Yaarab Elqodaat qui présidera la délégation de son pays aux travaux de la commission mixte.
La Jordanie affiche donc une forte volonté d’instaurer un partenariat économique avec l’Algérie à la faveur des accords bilatéraux. Il faut rappeler qu’une quarantaine de projets jordaniens d’investissement ont été enregistrés auprès de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) entre 2002 et 2017.

Samir Malek

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …