Home / Algérie / Pénurie d’eau dans le Sud: Les assurances de Necib

Pénurie d’eau dans le Sud: Les assurances de Necib

Le ministère de Ressources en eau rassure les habitants des régions Sud, notamment de Béchar, quant à la disponibilité et l’approvisionnement en eau potable durant la saison d’été.

Béchar, théâtre de protestation la semaine dernière qui a tourné à l’émeute, pour contester contre la pénurie d’eau est au centre des intérêts des pouvoirs publics. A cet effet, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a révélé hier, lors de son intervention sur une chaîne Tv privée que le gouvernement a déjà mise en place un Plan d’urgence pour régler le problème du manque d’eau potable dans la région. Affirmant que seules trois localités sont touchées par ce manque d’eau, dont le centre de Béchar et Kenadsa, il a expliqué que ses services en collaboration avec d’autres départements ont pris «tous les dispositifs pour garantir la continuité d’approvisionnement dans la région».
Ce plan d’urgence consiste à relier ces trois localités à un autre barrage d’eau à 180 km au nord de Béchar, dont les travaux ont déjà commencé. Necib a expliqué ce manque d’eau à la baisse du niveau du barrage de Djorf Ettorba, à 33 millions m3 en raison des conditions climatiques et la sécheresse caractérisant la région.
Refusant de parler de pénurie d’eau dans le pays, le ministre a estimé que Béchar reste une «exception» qui ne peut être généralisée au reste du pays.
Il a toutefois rassuré que l’eau ne devrait pas manquer cet été, puisque les barrages au niveau national sont remplis à 66%, soit 4,5 milliards m3, permettant au secteur une gestion confortable sur plus d’une année. Le secteur a enregistré une remobilisation des nappes phréatiques au nord et au niveau des hauts plateaux estimée à plus de 200 nappes, grâce aux précipitations qu’a connues le pays jusqu’au mois de juin dernier, a-t-il ajouté.
Concernant la distribution d’eau potable, le ministre a indiqué que «l’année 2017 était une année exceptionnelle en terme de température, induisant une instabilité en matière de distribution d’eau potable à travers 30 wilayas à des niveaux différents, selon un bilan effectué par le secteur».
Néanmoins, «les procédures qui ont été prises visant l’amélioration du rendement dans le service public nous rendent optimiste par rapport à cette saison estivale», a-t-il souligné.

45 milliards DA de créances impayées

S’exprimant en outre sur plusieurs autres questions concernant son secteur, le ministre des ressources en eau, Hocine Necib est longuement revenu sur le problème récurent des créances impayées à l’ADE. En effet, il a rapporté que le montant des créances impayées par les abonnées de l’Algérienne des Eaux (ADE) a atteint près de 45 milliards de dinars, sans compter les 15 milliards de dinars d’anciennes créances. «Il y a également 15 milliards de dinars d’anciennes créances impayées par les communes et certaines anciennes institutions que l’ADE a hérité après sa création», a-t-il ajouté. Selon lui, une campagne de sensibilisation est faite sur le terrain. «Dans certains cas, les agents (de l’ADE) font du porte-à-porte», a-t-il affirmé.
A cet effet, Necib a annoncé le déblocage prochain d’un montant de 8 milliards de dinars de créances non réglées par des administrations, suite à une intervention du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales.
Le ministre a par la suite assuré que 280 communes ont bénéficié de couverture de distribution quotidienne en eau durant le premier semestre de l’année 2018. Et d’ajouter : «225 autres communes seront raccordées durant cet été à l’approvisionnement quotidien en eau».
Relevant que 592 communes ont enregistré un déficit en matière d’alimentation en eau potable, durant l’été dernier. Necib a expliqué que ces chiffres ont été recensés depuis septembre dernier. «Nous avons fait un travail depuis septembre 2017 consistant à lancer plusieurs opérations et démarches en prévision de l’été 2018», a-t-il relevé.

Fella Hamici

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …