Home / Société & Region / Personnes atteintes du cancer à Bouira: L’association «Nour El Amal» voit le jour

Personnes atteintes du cancer à Bouira: L’association «Nour El Amal» voit le jour

La prise en charge des personnes atteintes du cancer dans la wilaya de Bouira souffrent doublement.

D’abord de la maladie qui les rongent en silence et l’absence de structures de prises en charge médicale spécialisées à même de répondre à leurs doléances. Le nombre de personnes cancéreuses ne cesse d’accroître d’année en année, et les moyens ne suivent pas. C’est dans ce contexte qu’un projet associatif a vu le jour à Bouira. Il s’agit de la toute nouvelle association «Nour El Amal» (lueur d’espoir), pour la prise en charge des cancéreux, qu’un groupe de personnes venues de divers horizons viennent de fonder. L’assemblée générale élective a eu lieu samedi à la maison de jeunes M’hamed Issiakhem. Pour Mme Zenouche, présidente de l’association, les objectifs attendus de ce projet associatif c’est surtout de prendre en charge le malade atteint d’un cancer sur le plan médical et social. «Les cancéreux mènent une vie de misère. Ils sont humiliés. Pour une séance de chimiothérapie ou de radiothérapie, les malades et leurs familles, notamment les malades issus de la classe moyenne se débrouillent comme ils peuvent. Personne ne pense à eux. Ils suivent un traitement très coûteux, pour se nourrir il leur faut un régime alimentaire spécial, et ils n’ont pas les moyens pour se le permettre», a déclaré la présidente de l’association. La présidente, dont un frère a été emporté par un cancer, dit que son expérience lui a permis de se rendre compte des souffrances des cancéreux. Ainsi, l’association a fixé ses priorités une fois l’agrément est délivré. «Nous avons quelques actions que nous comptons faire dès nous aurons l’agrément. D’abord nous allons mener un combat pour assurer le transport gratuit pour les cancéreux de la wilaya. Pour ce qui est de la prise en charge à l’intérieur de l’hôpital, nous demandons des autorités concernées de réserver un pavillon pour ces malades où ils peuvent se sentir en toute tranquillité et quiétude», a-t-elle déclaré. «Nous allons œuvrer également à améliorer les conditions de séjours des enfants malades à l’hôpital. Nous envisageons d’assurer des cours pour les enfants hospitalisés pour leur permettre de garder le lien avec l’école. Et aussi des activités de loisirs. Un enfant a le droit de jouer même en étant hospitalisé, pourquoi ne pas prévoir un espace où ces enfants pourront oublier leurs maladies. J’ai vu des enfants qui ont été mis dans la même chambre d’hôpital avec un autre malade cancéreux. L’enfant doit jouer et l’autre malade a besoin du calme pour se reposer», ajoute-t-elle. Outre la prise en charge médicale et psychologique, l’association compte aider socialement cette frange de la société pour pouvoir faire face aux frais des traitements. «Nous demandons aux autorités locales de nous délivrer l’agrément pour que nous puissions travailler dans les plus brefs délais», dit Mme Zenouche.

Ali Cherarak

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …