Home / Société & Region / Peste des petits ruminants.. 3000 têtes déjà vaccinées

Peste des petits ruminants.. 3000 têtes déjà vaccinées

Lancée il y a quelques jours, la campagne de vaccination contre la peste des petits ruminants (PPR) se poursuit à un rythme appréciable. On annonce d’ores et déjà la vaccination de pas moins de 3000 têtes alors que le nombre de cas enregistrés à travers les localités de la wilaya de Tizi Ouzou atteint les 40 cas. Même si l’on minimise la propagation de la maladie comparativement aux autres wilayas du pays, il este qu’elle est là et le nombre de cas répertoriés a donc augmenté. Cependant, l’espoir de voir cette malade éradiquée est là depuis la réception des 40 000 doses de vaccins pour lutter contre l’épidémie de la peste des petits ruminants (PPR) destinées à la wilaya de Tizi-Ouzou. Cette campagne qui s’étalera jusqu’au mois de mai sera appuyée par un travail de sensibilisation qu’effectuent les services vétérinaires de la wilaya au profit des éleveurs pour désinfecter les foyers de contamination de ce fléau. Les huit communes où les premiers foyers ont été détectés dont Soumaâ, Tizi-N’Tletta, Aïn-El-Hammam, Draâ-Ben-Khedda et Mekla sont déjà maîtrisées, assure-t-on. Quant à la campagne de sensibilisation, elle se poursuit un peu partout afin d’amener les éleveurs à accepter de faire vacciner leurs cheptels car nombreux sont ceux qui restent réticents. On a même mis à contribution les comités de villages et désigné des guides au niveau de chaque village pour faciliter le déplacement des vétérinaires réquisitionnés pour faire vacciner le cheptel et éviter le ratage des éleveurs. En étendant l’arrivée d’un autre quota, la campagne se poursuit. Il est prévu qu’à sa fin, les services vétérinaires de la wilaya comptent vacciner l’ensemble du cheptel estimé à 152 498 têtes. Parallèlement, d’autres mesures d’accompagnement sont toujours en cours afin d’éviter la propagation de cette maladie. Il s’agit de la fermeture des marchés à bestiaux ainsi que la promulgation d’un arrêté portant infection PPR interdisant la circulation des animaux qui est toujours en vigueur. Aussi, des appels sont lancés en continue à l’endroit des éleveurs de veiller sur le respect de mesures biosécurité, notamment de se désinfecter avant de rentrer dans son étable et d’éviter le déplacement des animaux sur les lieux de pâturage communs.
Brahim B.

About Letemps

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …