Home / Actualité / Pluies à Boumerdès: Trafic routier bloqué et inondations dans les centres villes

Pluies à Boumerdès: Trafic routier bloqué et inondations dans les centres villes

Les pluies qui se sont abattues sur la wilaya de Boumerdès durant ces 48 heures ont provoqué d’énormes désagréments.

Dans plusieurs villes de la région, les eaux de pluie ininterrompues ont pénétré à l’intérieur des cages d’escalier de blocs d’habitations, notamment à Corso et Boudouaou. Les eaux ont submergé même des habitations à Naciria. D’énormes quantités de pluie ont submergé le côté haut de la ville, suite au débordement d’un oued longeant le CW 107. Les eaux ont contraint les marchands de fruits et légumes à fermer leurs commerces, en raison des eaux qui remplissaient tous les lieux. Le centre-ville était paralysé, le trafic perturbé. La circulation routière sur la RN 12 est bloquée, en raison des quantités d’eau qui ont submergé cet axe routier, notamment à Tadmait, Draa Ben Khedda et Bordj Ménaïel. D’interminables files de véhicules se sont formées sur les deux voies. Les embouteillages se sont formés à partir de Chender jusqu’à Draa Ben Khedda. La circulation routière avance à pas de tortue. Même la RN 05 est fermée au niveau de la station d’essence se trouvant sur l’entrée est de la commune de Thénia. Les eaux de pluie et les crues des oueds et ruisseaux en provenance du mont Boudhar, ont fait que la quantité d’eau a bloqué carrément la route. Le tronçon routier Ouled Moussa-Boumerdès est fermé également, en raison des eaux de pluie qui submergeaient plusieurs endroits. Au niveau des centres urbains, c’est la catastrophe. Les avaloirs sont bouchés alors que le système de drainage des eaux ne pouvait pas contenir la quantité des pluies qui se sont abattues dès les premières heures de la matinée. Les employés de Madinet et les agents de nettoyage de l’APC étaient au chevet des populations des zones urbaines. A Boudouaou, la cité des 1500 logements est submergée par le cumul des eaux de pluie. Les populations ont eu d’énormes difficultés pour sortir de leurs domiciles. Des dizaines de citoyens étaient bloqués sur les routes dans la région. La ville de l’ex-Rocher noir était, hier, une ville interdite. Tous les chemins qui y mènent étaient fermés par le cumul des eaux de pluie. Toutes les villes étaient inondées durant la journée d’hier, notamment aux Issers, Boudouaou, Dellys et Naciria. Aux Issers, le spectre des inondations des années 1970 était revenu dans les esprits de la population. A Dellys, les habitants du centre- ville ont revécu les inondations de 2007.

Z. Mohamed

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …