Home / Actualité / Pluies diluviennes à Boumerdès: Désagréments à tous les niveaux

Pluies diluviennes à Boumerdès: Désagréments à tous les niveaux

Les pluies diluviennes qui se sont abattues ces dernières 48 heures sur l’ensemble des régions de la wilaya de Boumerdès ont dévoilé les tares dans la gestion des responsables locaux des affaires de la cité. Les eaux pluviales ont pratiquement perturbé la circulation routière au niveau de tous les axes importants des communes ainsi que dans des centres urbains.
Dans la commune de Si Mustapha, le village de Michairi a été isolé pendant plusieurs heures en raison de la fermeture de l’unique route par les eaux pluviales. Les villageois ont trouvé d’énormes difficultés pour rejoindre le centre-ville surtout lorsqu’on sait que les moyens de transport se font très rares. Dans la commune limitrophe des Issers, les eaux pluviales ont perturbé la circulation routière au niveau de la RN 12. Tous les quartiers de la ville étaient inondés par les eaux qui ont pénétré même les cages d’escalier de bâtiment, notamment aux 48 logts.
Le stationnement anarchique de véhicules dans les deux sens au niveau du boulevard Colonel Amirocuhe a accentué le calvaire des automobilistes coincés dans d’interminables bouchons. Au centre- ville de Boumerdès et particulièrement sur la route menant à la cité 11 décembre, la circulation routière était très dense et perturbée en raison des eaux qui ont submergé les axes routiers.
Les avaloirs et les systèmes de drainage des eaux de pluie sont bouchés dans la plupart des endroits. Au niveau des quartiers non aménagés, c’est le désarroi total. Les habitants étaient coincés à l’intérieur de leurs maisons. «Nous nous ne pouvons même pas sortir pour acheter quoi que ce soit chez les échoppes du coin», nous dira Rabah, un habitant de centre-ville de Boudouaou, où une grande opération d’aménagement urbain est en cours. Dans certains quartiers, les eaux de pluie se sont mélangées avec les égouts qui se répandaient à ciel ouvert dans plusieurs quartiers. Ces chutes ininterrompues de pluie ont perturbé le quotidien des habitants de la ville de Bordj Ménaiel, où l’aménagement fait grandement défaut. Des routes et autres espaces publics étaient submergés totalement par la quantité des eaux. L’intervention des services concernés n’a pas atteint l’objectif escompté en raison de la gravité de la situation.

Z. Mohamed

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …