Home / Arrêt sur image / Plus que derniers

Plus que derniers

«L’Algérie a connu la plus forte baisse de la vitesse de sa connexion internet ADSL dans le monde, rapporte le site Speedtest, (repris par TSA ndlr) référence en matière de test des débits de connexion. Le débit de la connexion internet ADSL de l’Algérie s’est établi à 3,76 Mbps (mégaoctets par seconde), représentant une baisse de 23,9% par rapport à la même période de l’année précédente. Aucun autre pays du monde n’a connu une baisse supérieure à 10% en dehors de l’Algérie.»
On était déjà classé parmi les pays les plus faibles de la région en matière d’accès internet, nous voilà sur le toit du monde en matière de… déclin ! Les classements des institutions spécialisés dans les indices de développements dans tous les domaines de l’activité humaine nous ont habitués à confirmer avec des arguments savants ce que nous savons déjà, à force de le constater de visu dans la vie de tous les jours. On peut parfois douter de la crédibilité de ces officines- sans connotation péjorative- voire de leur impartialité.
Après tout, elles n’ont pas toutes de bonnes motivations et elles ne mettent pas systématiquement la rigueur scientifique qui sied à ce genre d’évaluations. Il y’ a tout de même des signes qui ne trompent pas. S’agissant d’internet, les Algériens subissent trop, trop souvent ces pannes récurrentes, le rachitisme de ses débits et plus grave, ses censures épisodiques pour ne pas croire sur parole ce qu’on dit de nous en la matière.
Quand on a mis des années à rêver de la 3G promise et à chaque fois reportée alors que des pays de moindre envergure, avec beaucoup moins de moyens étaient déjà à la 4G. Quand les opérateurs continuent l’arnaque à ciel ouvert et à l’échelle industrielle sans qu’aucun organisme de régulation et de contrôle ne bouge le petit doigt. Quand on garrotte les réseaux sociaux pendant une semaine sous prétexte d’empêcher la triche au bac. Quand des câbles pétent à chaque fois que souffle le vent et qu’on met une éternité à les réparer. Quand d’autres câbles se brisent en haute mer à chaque passage de bateau.
Quand la ministre des TIC (sic !) suggère de fermer Facebook pour lutter contre les jeux dangereux qui menacent les enfants. Quand on attend toujours le haut débit promis avec la fibre optique. Quand on est toujours sceptique sur l’efficacité d’un satellite parce qu’il y’ a des choses beaucoup plus simples qu’on n’a pas encore faites. Enfin quand tout va bien et qu’on est quand même les derniers de la classe ! Et qu’on… recule.

laouarisliman@gmail.com

Check Also

Bois-mort patriotique…

Avant le 16e vendredi, il y a eu le jeudi au soir, annoncé comme discours …