Home / International / Pompéo annule la visite en Russie, Washington envoie des renforts militaires.. Trump prépare la guerre contre l’Iran

Pompéo annule la visite en Russie, Washington envoie des renforts militaires.. Trump prépare la guerre contre l’Iran

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, a annulé sa visite, prévue, hier à Moscou, afin de se rendre à Bruxelles, où il doit rencontrer des responsables européens, à l’occasion d’un Conseil des affaires étrangères de l’Europe.

Pompéo, le secrétaire d’Etat américain, annule sa visite en Russie pour rencontrer des européens et discuter de l’Iran. Des pétroliers saoudiens sont incendiés, et Washington envoie des renforts dans la région. Les prémices d’une guerre voulue par Washington. Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, a annulé sa visite, prévue, hier à Moscou, afin de se rendre à Bruxelles, où il doit rencontrer des responsables européens, à l’occasion d’un Conseil des affaires étrangères de l’Europe. Washington accorde beaucoup d’importance au caractère hostile de la politique menée contre l’Iran. Le président américain tente d’empêcher les européens de coopérer avec l’Iran. Le 8 mai, Téhéran avait annoncé revenir sur une partie des engagements, contractés lors de la signature de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Une riposte aux trains successifs de sanctions prises par Washington, et une volonté affichée de mettre les autres signataires du pacte face à leurs responsabilités, un an après le retrait américain de l’accord. Ces derniers jours, Washington a multiplié les pressions sur l’Iran. Comme l’a rapporté l’AFP, le Pentagone a, par exemple, annoncé le 10 mai, l’envoi au Moyen-Orient d’un navire de guerre transportant des véhicules, notamment amphibis, et une batterie de missiles Patriot, s’ajoutant au déploiement dans la région d’un porte-avions, face à des menaces d’attaques «imminentes» attribuées à l’Iran. L’Europe et les trois premières puissances du Vieux Continent, réagissent à la politique de pression maximale de Washington contre l’Iran. Elles invitent entre autres, la Russie et la Chine, à soutenir le commerce légitime avec l’Iran, et dénoncent la politique hostile menée par le président américain. les trois premières puissances européennes et l’Europe ont exprimé leur réprobation, face au renouvellement des sanctions décrétées par Washington contre la République islamique d’Iran. Le président américain ne pense qu’a soutenir le premier ministre d’Israël, Netanyahou, pour lui permettre de gagner le peuple d’Israël à sa cause, et échapper au procès pour corruption. Pour ce faire, le président américain, qui excelle dans le non-respect de la légalité et le mépris des musulmans, est prêt à tout, même à lancer une guerre. Il y’ a eu, d’autre part, l’explosion de pétroliers de l’Arabie saoudite aux Emirats, au moment où Washington envoie les renforts militaires au Golfe Persique. La diplomatie iranienne a demandé qu’on fasse toute la lumière sur les explosions qui se sont produites, dimanche 12 mai, aux Emirats. Inscription des Pasdaran sur la liste des organisations terroristes, durcissement des sanctions pétrolières, interdiction d’un certain nombre de transactions dans le domaine nucléaire, interdiction d’acheter et de vendre à l’Iran plusieurs types de métaux. Chacune de ces mesures a soulevé des objections de bon sens, au sein même de l’administration américaine, mais les faucons l’ont emporté. Et pour faire bon poids, un porte-avions américain, Abraham-Lincoln, se dirige en ce moment vers le Golfe persique. Le président américain tente de convaincre l’opinion publique, pour lancer une guerre au profit de Netanyahou. Peu importe pour le président américain la mort de milliers de civils. Il est réputé pour le non-respect des musulmans, et applaudi dans sa politique criminelle par certains pays, dont Bahrein, Emirats et l’Arabie saoudite.
Mounir Abi

About Letemps

Check Also

Malgré l’embargo et les appels au dialogue.. Les cargaisons d’armes arrivent en Libye

Les pays qui soutiennent le maréchal Haftar, dont les Emirats, préfèrent livrer les armes et …