Home / Actualité / Portugal-Algérie J-1: La FAF tente de remonter le moral à Madjer

Portugal-Algérie J-1: La FAF tente de remonter le moral à Madjer

Avant le départ de l’équipe nationale à Lisbonne en prévision du match amical de demain soir (20h15, heure algérienne), la direction de la Fédération algérienne de football a pondu un communiqué laconique dans laquelle elle a dénoncé et condamné la campagne de déstabilisation et de dénigrement contre le driver des Verts, Rabah Madjer.

«Le Président de la FAF et les membres du Bureau Fédéral dénoncent la campagne d’acharnement menée contre la personne du sélectionneur national surtout à la veille d’une rencontre amicale aussi importante contre le Portugal ce jeudi 7 juin à Lisbonne», a-t-on indiqué dans ce communiqué. La FAF tente de remonter le moral à Madjer avant le match de prestige contre les champions d’Europe en titre, après ce qu’il a enduré lors et après la rencontre amicale contre le Cap Vert. La direction de la FAF espère éviter une autre débâcle ce jeudi à Lisbonne avant de statuer sur le sort de l’ancienne star du FC Porto au retour de l’EN du Portugal. Dans le même communiqué, Zetchi et ses troupes ont voulu marquer leur territoire et préserver leur souveraineté, après les dernières sorties médiatiques du nouveau Ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Hattab, et du président du Comité Olympique Algérien, Mustapha Berraf. «Des voix non autorisées se sont élevées pour réclamer des changements dans la gestion technique de l’équipe nationale A, notamment au lendemain de la défaite en match amical face au Cap-Vert. Le président de la Fédération algérienne de football et son Bureau fédéral et, tout en respectant les avis des uns et des autres, rappelle à l’opinion publique que toutes les décisions engageant l’avenir du football national et de l’équipe nationale sont de la seule et unique souveraineté du Bureau fédéral de la FAF, comme stipulé dans l’article 36 des statuts de la Fédération algérienne de football», a-t-on précisé dans ce communiqué.

Vers une séparation à l’amiable

Le sort de Madjer semble déjà scellé. L’on parle déjà d’une séparation à l’amiable pour protéger la sélection de l’énorme pression qui pèse sur l’homme à la talonnade, avant la reprise des éliminatoires de la CAN 2019. L’on parle aussi du retour de Rabah Saâdane aux commandes de l’EN jusqu’à la CAN 2019. Après Madjer, l’on veut réhabiliter Saâdane, sacrifié par Mohamed Raouraoua après le Mondial 2010. Comme l’histoire n’est qu’un éternel recommencement, l’on se dirige apparemment vers une troisième collaboration et cohabitation entre Saâdane et Charef, réunis, à nouveau à la FAF, où ils occupent respectivement les postes de DTN (Directeur technique national) et de DEN (Directeur des équipes nationales). Comme dit l’adage, il n’y a jamais deux sans trois. Saâdane et Charef avaient joué le rôle de pompiers lors des éliminatoires de la CAN 2000 et lors de la phase finale de la CAN 2004. L’on murmure que les trois anciens internationaux, Madjid Bougherra, Rafik Saifi et Lounès Gaouaoui, seraient dans ce staff provisoire, alors que certains membres du Bureau Fédéral sont pour le retour de Vahid Halilhodzic, réclamé par le public du 5-Juillet au cours du match amical contre le Cap Vert. Tout va s’éclaircir la semaine prochaine. Il est à noter que les Verts ont rallié, l’après-midi, la capitale du Portugal où ils séjournent à l’hôtel Marriott, pas loin du stade la Luz où se jouera ce très attendu match contre les camarades de Criastiano Ronaldo. Les Fennecs découvriront ce stade ce soir, un stade que le trio Brahimi, Slimani et Soudani connaît parfaitement.

Larbi Bouazza

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …