Home / Economie / Pour discuter d’investissement et de partenariat: Ould Kaddour en visite au Pérou

Pour discuter d’investissement et de partenariat: Ould Kaddour en visite au Pérou

Afin de discuter de partenariat et d’investissements avec de hauts responsables du secteur énergétique péruvien, le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a entamé, hier, à Lima (Pérou), une visite de travail, a-t-on indiqué auprès du groupe pétrogazier. Ould Kaddour, arrivé avant-hier à Lima, devrait rencontrer le ministre de l’Energie péruvien, Francisco Ismodes Mezzano, et le vice-ministre en charge des hydrocarbures, Eduardo Alfredo Guevara Dodds.
Le patron de Sonatrach aura également des entretiens avec les responsables de l’agence péruvienne chargée de la régulation de l’amont pétrolier, ainsi qu’avec James Atkins Lerggios, président du conseil d’administration de PetroPeru, la compagnie pétrolière nationale du Pérou.
Ould Kaddour va mettre à profit son déplacement au Pérou, pour discuter des projets gaziers développés par Sonatrach dans ce pays, et devrait s’entretenir à cet effet avec les actionnaires de TgP, société péruvienne détenue par un consortium de multinationales, composé d’Enagas, Sonatrach et du fonds de pensions canadien CPPIB. En marge de cette visite, il devrait tenir une séance de travail avec le personnel de son groupe au siège de SonatrachPeru, où il est question de passer en revue le projet pétro-gazier, Camisea, dans lequel le groupe algérien est associé, et faire un point de situation sur le projet de transport de gaz TgP, et sur les perspectives de développement concernant ces deux importants projets. A l’issue de sa visite au Pérou, le dirigeant de Sonatrach devrait se rendre en Bolivie, pour assister, jeudi et vendredi, au premier Forum international sur le gaz, la pétrochimie et les combustibles verts. Lors de ce forum, Ould Kaddour devrait participer à un panel sur l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures aux côtés des dirigeants de Gazprom, Alexey Miller, de Total, Patrick Pouyanné, et de Repsol, Antonio Brufau.

A. Mohamed

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …