Home / Economie / Prévue avril prochain.. La réunion de l’Opep pourrait être annulée

Prévue avril prochain.. La réunion de l’Opep pourrait être annulée

Le comité ministériel de suivi Opep et non-Opep (JMMC), réuni hier à Bakou (Azerbaïdjan), a recommandé d’annuler la prochaine réunion des ministres de l’Opep, et d’attendre la réunion de juin pour décider d’une prolongation de l’accord d’encadrement de la production de pétrole. Le JMMC recommande de «renoncer à la réunion d’avril», et d’attendre la conférence du 25 juin, «au cours de laquelle une décision sera prise sur l’objectif de production pour la deuxième moitié de 2019». Le comité a recommandé d’organiser plutôt une nouvelle réunion de format JMMC, donc en comité élargi, au mois de mai. «Les fondamentaux du marché ne changeront probablement pas dans les deux prochains mois», a indiqué le JMMC pour expliquer cette décision. Les membres de l’Opep et dix Etats alliés, menés par la Russie, se sont réunis hier, pour faire le point sur leur stratégie, qui a permis depuis deux ans, de soutenir les prix du pétrole.
«Les fondamentaux du marché s’améliorent lentement», a déclaré Khaled al-Faleh, ministre de l’Energie de l’Arabie saoudite, lors de l’ouverture de la réunion du comité ministériel de suivi Opep et non-Opep, dans un hôtel du centre de la capitale azerbaïdjanaise. Il a, toutefois, souligné que «beaucoup de travail doit encore être fait» pour atteindre les objectifs fixés.
Pointant du doigt un surplus de l’offre et de faibles investissements dans le secteur du pétrole, le ministre a indiqué qu’il était «plus important que jamais de continuer à coopérer». «Mes collègues m’assurent qu’ils se conformeront pleinement (à l’accord de réduction de la production, ndlr) ou même davantage que demandé dans les semaines à venir», a-t-il ajouté. Le marché restait calme, lundi. Après avoir reculé à l’annonce du report, les cours ont rapidement effacé une partie de ces pertes. Le Brent perdait 14 cents à 67,02 dollars, lundi à la mi-journée.
A. Mohamed

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …