Home / Economie / Projet de complexe pétrochimique d’Arzew.. Une rampe de lancement pour la sous-traitance

Projet de complexe pétrochimique d’Arzew.. Une rampe de lancement pour la sous-traitance

La phase de production étant prévue pour le 2e semestre de 2023, le complexe d’Arzew produira 650.000 tonnes de polypropylène, de quoi assurer les besoins du pays, et dégager un excédent de 450.000 tonnes qui sera destiné à l’exportation.

Fruit d’un partenariat entre le groupe pétro-gazier algérien, Sonatrach, et le français, Total, le projet de complexe pétrochimique d’Arzew (Oran) est considéré comme une rampe de lancement par le secteur naissant de la sous-traitance en Algérie. La phase de production étant prévue pour le 2e semestre de 2023, le complexe d’Arzew produira 650.000 tonnes de polypropylène, de quoi assurer les besoins du pays, et dégager un excédent de 450.000 tonnes qui sera destiné à l’exportation, a expliqué le responsable de Business Development de Total en Afrique et Moyen-Orient, Adil Ouriagli, lors d’une conférence organisée au deuxième jour de la 9e édition du Salon international de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique du nord (NAPEC 2109), qui s’étalera jusqu’au 13 du mois en cours.
Avec une telle production, c’est tout le tissu industriel national qui sera propulsé, puisque le polymère est le matériau avec lequel sont fabriqués les matières plastiques, les caoutchoucs artificiels, les colles, les peintures, les résines, et d’autres matières encore très utilisées dans l’industrie automobile, le bâtiment et les travaux publics, l’agro-alimentaire (emballages) et aussi les textiles synthétiques. Ainsi, avec l’avènement de l’industrie mécanique, ces matières feront certainement le bonheur des sous-traitants, qui investissent ou qui souhaiteraient le faire dans le domaine.
Le projet est estimé à 1,4 milliard de dollars, lequel sera financé à hauteur de 70% par des banques algériennes, dont principalement la BNA. La société mixte (STEP) a été créée le 17 janvier 2018. «Nous allons commencer la construction du complexe au 2e semestre de 2020 et démarrer le complexe vers le 2e semestre 2023», a fait savoir le responsable de Total, ajoutant que le projet fera de l’Algérie un pays exportateur de propylène, alors qu’il est actuellement un net importateur. En 2017, un total de 78.000 tonnes de ce produit ont été importées par l’Algérie, pour un montant de plus de 100 millions de dollars.
Les besoins de l’Algérie en polypropylène, sur la période 2018-2023, seront de 500.000 tonnes, pour un montant estimé à plus de 650 millions de dollars. En termes d’apport socio-économique, le complexe d’Arzew permettra, durant la phase de sa construction, de créer plusieurs milliers d’emplois. Ainsi, pour la première phase de construction, il y aura un besoin de 2500 agents, dont un minimum requis de 30% en effectif local, soit 750 employés. Et une fois que l’usine entrera en exploitation, environ 300 postes d’emplois permanents seront créés.
Hafid M.

About Letemps

Check Also

Réunion du Comité de suivi OPEP-non OPEP.. Arkab demain à Djeddah

«Le ministre de l’Energie, Mohammed Arkab, prendra part à la 14e réunion du Comité de …