Home / Economie / Promotion du tourisme local: Nécessité d’encourager l’investissement privé

Promotion du tourisme local: Nécessité d’encourager l’investissement privé

Le secteur du tourisme en Algérie est devenu une priorité pour l’économie nationale dans la recherche d’alternatives aux hydrocarbures.

A cet effet, le directeur général du tourisme au ministère du Tourisme et de l’Artisanat, Zoubir Sofiane, a souligné que les pouvoirs publics ont mis en place une stratégie bien définie, en adoptant le Schéma Directeur d’Aménagement Touristique (SDAT) pour l’horizon 2030. Lors de son passage hier, à la radio algérienne, M. Zoubir a estimé que le secteur du tourisme en Algérie n’est pas moins important que les autres secteurs et se distingue par la création de richesses et d’emplois.
Ceci dit, l’intervenant déplore «l’incapacité des établissements hôteliers (privés et/ou publics) de répondre à la demande intérieures», avant d’affirmer que «ce marché est une priorité, étant donné la forte demande, notamment des familles algériennes». Quant au rôle du ministère du Tourisme, Zoubir a indiqué que ce dernier travaille à encourager et accompagner les investisseurs afin de réaliser des établissements touristiques conformes aux normes internationales.
Ce même responsable a noté qu’aujourd’hui, 2112 projets touristiques, soutenus par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, ont été réalisés ou en cours de réalisation.
De nouveaux projets d’une capacité de 277.000 lits sont en préparation, dont plus de 100.000 lits en cours de réalisation.
il a relevé à ce propos qu’au cours de la saison estivale 2018, 35 établissements hôteliers ont été reçus dans différentes wilayas du pays, fournissant plus de 5500 lits, en plus de 30 hôtels déjà construits et en phase d’équipement. Le responsable a énuméré quelques points de la stratégie adoptée par le ministère du tourisme qui a permis de poser les piliers du développement de ce secteur.
Il a cité entre autres l’appui apporté aux investissements touristiques, la promotion de la destination touristique algérienne, le partenariat entre le secteur public et privé et l’accent mis sur la formation touristique. Il a reconnu que les investisseurs dans le secteur touristique font face à des difficultés, notamment le financement bancaire. A ce propos, Zoubir a indiqué que le ministre du Tourisme, le ministre des finances et les institutions financières se réuniront le mois prochain pour étudier d’autres formes d’investissements. Les investisseurs se plaignent également des lenteurs administratives, notamment les délais de délivrance du permis de construire.

A. Mohammed

About Armadex

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …