Home / Algérie / Protection de l’environnement à Tizi Ouzou: Des courses à vélo pour sensibiliser les citoyens

Protection de l’environnement à Tizi Ouzou: Des courses à vélo pour sensibiliser les citoyens

Face à la dégradation continue que subit l’espace environnemental à travers le territoire de la wilaya de Tizi Ouzou, le mouvement associatif local ne cesse de se mobiliser à travers de nombreuses actions de sensibilisation. C’est dans ce sens que le Collectif des cyclistes Si Ahsene de la ville de Tizi Ouzou, compte organiser des caravanes sous forme de courses à vélo qui sillonneront les différentes daïras de la wilaya dans le but de sensibiliser la population sur la nécessité de préserver l’environnement qui ne cesse de subir des dégradations au fil des années.
A cet effet, l’initiateur de cette action de sensibilisation, en l’occurrence Si Ahsene Bouakline, a prévu la première sortie pour aujourd’hui, samedi 16 décembre, à travers l’organisation d’une tournée à vélo qui aura à sillonner trois chef-lieux de daïras, à savoir Tizi Ouzou, Mekla et Azazga. Le coup d’envoi de cette course sera donné, ce samedi à 09h00, à partir de la place Lamari Meziane, appelée communément ancienne mairie, au centre-ville de Tizi Ouzou avec la participation de dizaines de cyclistes. Cette caravane, qui aura lieu, ralliera d’abord le centre-ville du chef-lieu de daïra de Mekla avant d’atteindre par la suite la daïra voisine d’Azazga.
La caravane, qui compte sillonner les autres daïras de la wilaya dans les prochains jours selon les organisateurs, effectuera le retour dans le sens inverse pour rejoindre le point de départ initial dans la ville de Tizi Ouzou. Une action qui a été précédée d’une large campagne de sensibilisation à travers des affiches placardées un peu partout et distribuées pour les automobilistes sur les routes à travers les différentes localités de la wilaya. «Nous voulons à travers notre action attirer l’attention des citoyens sur les dangers qui guettent notre environnement à cause de la prolifération des décharges sauvages et surtout de l’incivisme d’une partie de la population qui jette ses ordures n’importe où, voila ce qui engendre des conséquences désastreuses sur notre environnement», nous confie l’initiateur de cette action, Si Ahsene Bouakline ,en citant le phénomène de jet de canettes et autres bouteilles de différentes boissons, notamment alcoolisées, sur les routes et chemins avec toutes les conséquences fâcheuses sur l’environnement.

Plaidoyer pour l’instauration de la consigne

D’ailleurs, c’est dans le but de mettre fin à ce phénomène qui ne cesse de défigurer l’image de nos villes et villages, que l’initiateur de cette action a lancé un appel aux pouvoirs publics, afin d’instaurer une consigne de 50 DA au minimum sur toute bouteille ou canette de boisson alcoolisée, afin de dissuader les consommateurs de les jeter dans la nature. «L’environnement est piétiné, victime du mauvais comportement des gens alors il est temps et urgent de trouver une solution pour mettre fin à ce phénomène qui pourrit la nature. C’est dans ce sens que nous estimons que l’emballage doit être consigné au minimum 50 DA pour éliminer ces mauvais gestes qui consistent à jeter les bouteilles et les canettes vides dans la nature», explique notre interlocuteur qui se dit outré de l’ampleur du phénomène, y compris dans les villages.
«Malheureusement, le jet de bouteilles et autres canettes est devenu un acte banalisé de nos jours au point où nos femmes au lieu de défricher la terre sous les oliviers pour cueillir les olives, elles se retrouvent aujourd’hui contraintes de ramasser des bouteilles et des canettes vides sous les arbres», se désole-t-il non sans lancer un appel aux différents acteurs concernés par la protection de l’environnement, notamment le mouvement associatifs et les autorités locales, de se joindre à son action dans le but de mieux porter le message et surtout impliquer le maximum de citoyens à ce genres d’initiatives. Une initiative qui a d’ailleurs eu l’aval de la direction de l’environnement de Tizi Ouzou, qui a promis aux organisateurs aide et assistance selon Si Ahsene Bouakline, ainsi que les services de la police et ceux de la Gendarmerie nationale engagés eux aussi à accompagner les cyclistes dans leurs actions, ajoute-t-il. Aujourd’hui, le problème récurrent de la pollution de l’environnement au niveau des quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou a atteint un point de non-retour, pour ainsi dire. Les autorités locales ne cessent de prendre des mesures qui, hélas, ne sont pas venues à bout de ce problème qui prend des proportions alarmantes. En effet, toutes les mesures prises jusque-là, dont les campagnes de sensibilisation, la collecte par des opérations de volontariat etc, n’ont fait qu’atténuer un tant soit peut, la gravité de la situation. Il faut dire que la wilaya, qui était jadis un exemple de propreté, est désormais en haut du podium des wilayas les plus sales du pays. Jamais de mémoire ce degré d’insalubrité n’a été atteint, la saleté est partout: aux portes des maisons, sur les routes, aux lisières des forêts, des oueds…Le spectacle désolant des ordures envahit tous les coins et recoins de la wilaya.

Ali Chebli

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …