Home / Economie / Ralentie par les hydrocarbures: La production industrielle publique en baisse

Ralentie par les hydrocarbures: La production industrielle publique en baisse

Principalement ralentie par le secteur des hydrocarbures, la production industrielle du secteur public a baissé de 2,6% au 1er semestre 2018 par rapport à la même période de 2017, a fait savoir l’Office national des statistiques (ONS).

En effet, dans le secteur des hydrocarbures, la production a reculé de 3,6% au 1er semestre 2018 par rapport à la même période de l’année dernière. Deux activités ont, selon la même source, tiré à la baisse la production du secteur des hydrocarbures: la production du pétrole brut et gaz naturel et la liquéfaction du gaz naturel. Ainsi, la production du pétrole brut et de gaz naturel a diminué de 3,7% alors que l’activité de liquéfaction du gaz naturel s’est réduite de 9,8%. En revanche, l’activité de raffinage du pétrole brut a enregistré une hausse de production à hauteur de 3%. Globalement, le secteur de l’Energie (électricité, hydrocarbures…) a été marqué par un recul de production de 0,6% entre janvier et fin juin 2018 par rapport à la même période de 2017, précisent les données statistiques de l’Office. Par ailleurs, la tendance baissière a aussi été enregistrée dans le secteur des Industries Manufacturières (-2%) durant la même période de comparaison. Plusieurs secteurs ont influé sur cette contre-performance. Il s’agit des Industries Sidérurgiques, Métalliques, Mécaniques, Electriques et Electroniques (ISMMEE), des Mines et Carrières, du Textile et des industries du Bois, liège et papier, relève l’ONS. La plus importante baisse de production a été enregistrée dans la branche des ISMMEE avec un recul de 13,1%. Plusieurs activités ont contribué à la tendance baissière de cette filière : la Construction des Véhicules industriels (-51,4%), la Transformation de fonte et d’acier (-49,4%), la Fabrication de Mobilier métallique (-32,6%), la Fabrication des Biens de Consommation Electriques (-23,2%) et la Fabrication des Biens d’Equipements Mécaniques (-10,9%). Les activités de l’ISMMEE qui ont connu une hausse de la production sont celles de Fabrication des Biens de Consommations Mécaniques (+970,7%), de la Production et de Transformation des Métaux non ferreux (+109%), de la Fabrication des Biens d’Equipement Métalliques (+39,8%), de la Fabrication des Biens de Consommation Métalliques (+24,8%), de la Mécanique de précision pour les Equipements (+24,3%) et de la Fabrication des Biens d’Equipements Electriques (+19,2%).
Concernant la production industrielle du secteur des Mines et carrières, elle a chuté de 12% sur les six premiers mois 2018. Trois filières ont tiré à la baisse la production de ce secteur : l’extraction de pierre, argile et sable (-16,7%), l’extraction du Sel (-5,8%) et l’extraction de Minerai de phosphate (-4,1%). Par contre, des branches du même secteur ont connu des hausses remarquables telle l’extraction de minerai de fer (+66%). Pour les Industries des Textiles, elles ont enregistré une baisse de 7,1%, engendrée par un recul de la Production des Biens intermédiaire des textiles (-6,4%) et la Fabrication des Biens de consommation du textile (-9,3%). Même constat pour les Industries des Bois, Liège et Papier qui ont connu une variation négative (-6,9%) à cause de la contre-performance de l’industrie d’ameublement (-27,5%), précise l’Office.
Les autres groupes de ce secteur ont enregistré de bons résultats puisque la production a augmenté dans la branche de la menuiserie générale et les biens intermédiaires (+31%), la fabrication et transformation de papier (+12,2%) et l’industrie du liège (+10,2%).

Samir Malek

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …