Home / Actualité / Reçu, hier, par Mouad Bouchareb: Belkhadem revient en «sauveur»

Reçu, hier, par Mouad Bouchareb: Belkhadem revient en «sauveur»

Sorti par la fenêtre par Amar Saadani, l’ancien secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, va-t-il revenir par la grande porte du vieux parti ? Tout porte à le croire, à la vue de l’atmosphère bon enfant qui a marqué, hier, sa rencontre avec le coordinateur du parti, Mouad Bouchareb. L’hôte de ce dernier a même eu droit à un bain de foule, à son arrivée au siège du FLN, à Hydra. Certains étaient même allés jusqu’à avancer le nom de Belkhadem, comme nouveau secrétaire général. S’exprimant sur cette question, lors d’un point de presse animé conjointement avec Bouchareb, Abdelaziz Belkhadem n’a, d’ailleurs, pas caché son ambition à revenir à la tête du parti. «Mon retour à la tête du parti ? C’est aux militants de décider» rétorque l’ancien président de la chambre basse à une question d’un confrère. Tout en saluant la décision du président de la République et néanmoins président du FLN, Abdelaziz Bouteflika, de «lever l’injustice qui a pesé sur le parti», le conférencier n’a pas manqué de «s’en prendre à ceux qui des années durant avaient pris le parti en otage». Il faut lutter contre la corruption qui gangrène le parti, dit-il. «Il faut vider le FLN des corrompus et des intrus», lance Belkhadem, qui s’est félicité de «la décision du chef de l’Etat de rebâtir les structures du parti». Pour Belkhadem, «le FLN n’est pas une SPA. Il n’est ni à vendre ni à louer». Ainsi, pour une première apparition publique depuis son éviction par le groupe Saadani, Abdelaziz Belkhadem s’est mis dans l’habit du nouveau patron du vieux parti. Serait-ce le cas ? Il faut pour le moment attendre la tenue du congrès…

A. Mohamed

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …