Home / Actualité / Réforme du baccalauréat: Le dossier à l’ordre du jour

Réforme du baccalauréat: Le dossier à l’ordre du jour

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé que le débat sur le dossier de la réforme du baccalauréat se poursuit, ajoutant que les rencontres prévues avec le partenaire social pour la présentation de propositions concernaient son aspect organisationnel.
Invitée dimanche soir de l`émission Hiwar Essaa (Débat de l’heure) de la Télévision algérienne, Mme Benghebrit a précisé que le «débat sur le projet de réforme du baccalauréat, soumis deux fois au gouvernement depuis 2016 se poursuit», ajoutant que les rencontres prévues avec le partenaire social (syndicats, associations de parents d’élèves) pour la présentation des propositions concernaient «l’aspect organisationnel et non le contenu». La ministre a fait savoir que la réduction du nombre de jours des épreuves du baccalauréat «nécessite de prendre en compte l’évaluation continue de l’élève à partir de la deuxième année secondaire en accordant la priorité aux épreuves écrites de l’examen du baccalauréat pour éviter de gonfler les notes de l’élève lors de l’évaluation continue». Le ministère de l’Education nationale avait présenté des propositions relatives à la réforme de l’examen du baccalauréat à l’issue d’un atelier national portant sur ce thème et des réunions entre les représentants du ministère et les partenaires sociaux en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il s`agit, entre autres, de la réduction du nombre de jours de l’examen de 5 à 3 avec deux matières par jour, de la méthode de correction, de notation et d’évaluation, du coefficient et du principe de graduation dans la réforme. Concernant la préparation de l’année scolaire 2018-2019, Mme Benghebrit a indiqué que les inscriptions et la distribution des livres scolaires débuteront fin juin en cours coïncidant avec la manifestation La semaine de l’Ecole, prévue du 25 au 30 du mois en cours. Dans un registre plus global ayant trait à la réforme du système éducatif, le ministère de l’éducation avait, dans un document rendu public cette semaine, indiqué que la politique éducative en Algérie repose sur un «cadrage stratégique» des opérations à entreprendre jusqu’en 2030 pour assurer la continuité de la mise en œuvre de la réforme du système scolaire, dont le principal objectif est un enseignement de qualité. Ce document, intitulé «Politique éducative», cerne, «dans une démarche de visibilité et de lisibilité», les problématiques posées à l’école algérienne et reprend, «en les mettant en perspective», les recommandations des deux conférences nationales d’évaluation de la réforme organisées en 2014 et en 2015. «(…) tous les systèmes éducatifs dans le monde sont entrés dans une phase de bouleversements, eu égard à la nature des transformations sociétales et la rapidité des innovations scientifiques et technologiques de la société contemporaine», a relevé la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, dans l’avant-propos, mettant ainsi en exergue le caractère impératif de la réforme menée depuis 2003. Dans l’introduction du document, il est noté que les travaux des conférences nationales d’évaluation de la réforme du système scolaire ont été précédés par une large consultation des membres de la communauté ducative qui ont formulé «pas moins de 400 propositions ayant alimenté les ateliers thématiques des deux conférences nationales».

R. N.

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …