Home / Economie / Relations entreprise-université: Faire des étudiants de futurs patrons

Relations entreprise-université: Faire des étudiants de futurs patrons

Après des années d’études et de formation, des milliers d’étudiants se retrouvent sur le marché du travail et souvent plusieurs d’entre eux ne s’y étaient pas préparés au préalable. Une situation que l’institut des sciences et techniques appliquées (ISTA) de l’université Saâd Dahlab de Blida a lancé une série de forum pour permettre aux étudiants de profiter de l’expérience des chefs d’entreprise leaders dans leurs secteurs d’activité. Après avoir comme invité le PDG de SIM, l’institut a reçu, en collaboration avec la Chambre du Commerce et d’Industrie (CCI), le premier responsable de la compagnie spécialisée dans l’agroalimentaire, NCA Rouiba, Slim Othmani.
L’orateur a retracé son parcours et celui de sa famille qui s’est lancée dans la production des jus et boissons et rappelé le contexte dans lequel l’entreprise algérienne a évolué depuis l’indépendance.
Même si les étudiants n’ont pas posé trop de questions, les enseignants ont insisté pour connaître les valeurs de l’entreprise et les difficultés dans lesquelles elles évoluent. Intervenant au cours des débats, le recteur de l’université Saâd Dahleb 1 de Blida, a rappelé à l’hôte que l’ISTA forme pour les entreprises et le secteur économique d’une façon générale et ce en fonction des besoins. Dans ce sens, l’université de Blida ambitionne de devenir, selon son recteur, un pôle agroalimentaire, et cela passe par la création d’un incubateur. Le premier responsable de l’université Saâd Dahleb 1 a par ailleurs invité les chefs d’entreprise à s’inscrire dans le consortium qui a été créé par l’université. Doté d’unités pilotes pour une formation de pointe, l’institut a ouvert ses portes en 2015/2016 et compte quatre départements. Il s’agit des technologies des produits laitiers et dérivés, technologie des céréales et dérivés, technologie des eaux et boissons, ainsi que les techniques de commercialisation en agroalimentaire (TCAA).

Hafid M.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …