Home / Culture / Rencontre nationale «Khaymet El Fen ettachkili» à Saïda: Les Arts plastiques en plein air

Rencontre nationale «Khaymet El Fen ettachkili» à Saïda: Les Arts plastiques en plein air

«Couleurs sur la mémoire» est le thème choisi pour la sixième édition de la rencontre nationale «khaymet el fen atachkili» initiée par l’association «El Basma» des arts plastiques de Sidi Bel Abbès et l’Association «El Hidhab de l’environnement et du tourisme» de la commune de Mamoura dans la wilaya de Saïda, et clôturée en fin de la semaine écoulée.

Cette manifestation culturelle est une réussite, estiment les organisateurs qui ont opté pour l’exposition dans les lieux publics, loin de l’atmosphère traditionnelle des galeries fermées qui n’intéressent que la classe des intellectuels. D’après Farid Daz, le président de l’association «El Basma» des arts plastiques, une trentaine d’artistes-peintres ont été invités des 15 wilayas du pays au village de Mamora construit en 1973 dans le cadre de la révolution agraire, où cette manifestation culturelle a eu lieu. Ce village a été choisi pour son histoire artistique, car il a accueilli un bon nombre d’artistes-peintres à l’instar de Mohamed Khadda et Martinez, et la population garde toujours en mémoire ce bon souvenir qui donne une valeur particulière à leur village. L’objectif tracé par les artistes-peintres, dira notre interlocuteur, est de combiner le patrimoine, l’originalité et tout ce qui est associé à l’identité algérienne, à savoir l’islam, la langue arabe, la langue amazigh, l’originalité du continent africain, et l’art plastique. Les artistes-peintres ont opté pour les ateliers ouverts au public, pour faire participer le maximum des visiteurs, outre des ateliers ouverts aux enfants dudit village, et ceux du douar de Sidi Youcef, où une quarantaine d’enfants étaient encadrés par les artistes-peintres. Des conférences ont été programmées par des chercheurs, à l’exemple de Mekhaldi Mohamed de la wilaya de Tessimsilt sous le thème : «le langage plastique dans les écrits artistiques» et des projections sur les 5es éditions de «La Khayma des arts plastiques» de Tlemcen qui a eu lieu en octobre 2017, outre de la visite de Mohamed Khadda et Martinez audit village. Des soirées traditionnelles de poésie et Melhoune étaient animées par le poète Benchohra et El Zerouil étaient présentées. L’artiste et écrivain M’hamed Ben Oudeh de la willaya de Tlemcen, était présent avec son nouveau livre qu’il a dédicacé, «la ville d’art plastique». Pour marquer cet évènement, les artistes participants ont participé à la réalisation de la fresque collective de 50 m de long un portrait de l’artiste-peintre de Mohamed Boukerche, actuellement malade, mis à la rentrée dudit village, comme un acte de solidarité et de soutien à cet artiste particulier. Une autre fresque de 12m d’un thème traditionnel a été réalisée par les jeunes artistes Rezki Mohamed Mustapha de Sidi Bel-Abbès, Hacini Mohamed El Amine de Bayadh, Houari Allal d’Oran et enfin Amine Bennour de la ville de Saïda.
S. D.

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …