Home / Algérie / Rencontre nationale sur le «diabète et Ramadhan» à Tlemcen: Briser tous les tabous

Rencontre nationale sur le «diabète et Ramadhan» à Tlemcen: Briser tous les tabous

Le jeûne au mois de Ramadhan par les diabétiques de type 1 et 2 demeure une très grande problématique pour les professionnels de la santé.

Ce sont plus de 04 millions de diabétiques, recensés en Algérie, qui sont confrontés chaque année aux risques du jeûne et ses conséquences sur des complications pathologiques et endocriniennes. Pour certains malades, les plus âgés notamment, ce sont surtout des barrières psychosociales et religieuses qui les empêchent de rompre le jeûne au prix du risque que cela comporte et pour d’autres c’est un sujet tabou à ne pas négocier ou discuter. A toute cette problématique qu’a été organisée ces vendredi et samedi au centre des études andalouses de Tlemcen, la rencontre nationale sur la médecine interne en présence de nombreux spécialistes nationaux et étrangers. Initiée par l’association nationale de la médecine interne, bureau de la Wilaya de Tlemcen, en collaboration avec le laboratoire Novo-Nordisk, cette rencontre scientifique a permis d’éclairer de nombreuses zones d’ombre, mais surtout de crever l’abcès sur certains tabous. Pour le Docteur Abdelhak Bendimered, spécialiste en médecine interne et endocrinologie «interdire le jeûne aux malades diabétiques relève du médecin et non de l’Imam et ces derniers doivent clairement se prononcer à ce sujet car c’est la vie de nombreux malades qui est engagée» et de souligner : «Le jeûne pour un diabétique comporte de nombreux risques, notamment l’hypoglycémie, la déshydratation, le déséquilibre hormonale et d’autres complications parfois irréversibles. Un grand nombre d’entre eux finit aux urgences médicales.» La majorité des spécialistes se sont prononcés clairement à ce sujet «les diabétiques de type 1 ne doivent pas jeûner et ceux du type 2 seront suivis au cas par cas». Ces derniers ont vu l’apparition d’une nouvelle insuline, plus adaptée au mois de Ramadhan et très efficace selon les spécialistes. «Pour les diabétiques de type 2 la Novotix 30 flex est adaptée aux malades durant le mois de ramadhan, mais cela nécessite un contrôle et un suivi rigoureux pour arriver à un titrage stable des doses», diront les médecins spécialistes.

B. Soufi

Check Also

Fête de l’indépendance.. Le vendredi chômé et payé

La journée du vendredi 5 juillet 2019, coïncidant avec la fête de l’Indépendance, sera chômée …