Home / Culture / Rencontres littéraires de la librairie.. Mauguin à Blida Un bilan élogieux

Rencontres littéraires de la librairie.. Mauguin à Blida Un bilan élogieux

Depuis la réouverture de la librairie Mauguin, le 19 janvier 2019 jusqu’à ce jour, les rendez-vous hebdomadaires des rencontres littéraires s’intensifient et se poursuivent au rythme de trois ou quatre activités par mois pour faire découvrir et entendre les auteurs émergents et confirmés.

Le bilan des rencontres littéraires de la librairie Mauguin de Blida est élogieux. Rien qu’au premier semestre 2019, sans compter le mois de mai où les activités culturelles étaient mises en veille, la librairie Mauguin a enregistré vingt rencontres et avait vu passer 20 auteurs dont dix-neuf nationaux et un étranger, sans compter les animateurs. Les genres littéraires abordés à l’occasion de ces événements culturels sont variés et diverss, mais les essais et les romans tiennent le premier rang. Plusieurs thèmes ont été discutés. Les échanges étaient fructueux et se sont déroulés dans le respect des avis des uns et des autres. Les thèmes les plus abordés sont à l’image des problèmes sociaux, en particulier le problème de la condition de la femme, des prises de conscience politique, des thèmes historiques et sociologiques, et le thème de l’absurde de la condition humaine. Un véritable patchwork de la réalité algérienne se tisse pour former son tapis littéraire.
Un programme riche
Le programme passionne et s’enrichit au fil des semaines. Sans rupture, à l’exception de la mise en veille, au mois de ramadhan, sinon les rencontres littéraires à la librairie Mauguin se poursuivent d’une manière régulière et progressive, avec une fréquentation régulière du public. Chaque semaine, la librairie Mauguin propose à travers les rencontres avec les écrivains nationaux ou étrangers, de se faire reconnaître, de présenter leur cheminement d’écrivain. «Le bilan s’avère plutôt satisfaisant, malgré la mise en veille pendant le mois de ramadan de l’année en cours. Déjà, en ce premier semestre, ont été organisées au total une vingtaine de rencontres littéraires durant lesquelles se sont succédé vingt auteurs algériens et une américaine, qui ont présenté leurs œuvres à leurs lecteurs et animé leurs vente-dédicaces», rappelle la directrice des établissements Mauguin Lounissi Souhila (de profession expert-comptable et commissaire-aux-comptes). En plus du pur divertissement et de la détente, ces rencontres littéraires ont pour objectif de développer la culture à Blida, de mettre en contact les lecteurs avec les écrivains et leurs œuvres. Elles s’installent, progressivement, chaque jour davantage, dans la société et établissent même un lien fort avec les passants et leur public à travers les histoires et les informations qu’elles véhiculent. Ces réunions littéraires commencent même à avoir un impact profond sur la culture et la vie de la ville de Blida. «Notre objectif est de promouvoir la culture, les talents littéraires algériens, auteurs et créateurs, de les faire connaître, dans toute la diversité de leurs origines et de leurs talents au-delà des frontières du pays. Ces manifestations, outre leur importance culturelle, sont aussi l’occasion d’assurer une meilleure diffusion des œuvres sur les marchés et encouragent aussi à booster l’activité des éditeurs et l’intérêt des lecteurs», nous a confié la directrice de la librairie.
Une bonne ambiance
A chaque après-midi, l’ambiance est agréable, conviviale et réussie de l’avis de la plupart des participants dont le nombre ne cesse d’augmenter de jour en jour. La direction table pour la pulvérisation du record d’ici la fin de l’année. Toujours avec ce même désir de proposer de la visibilité à de véritables talents en créant un espace d’expression pour les écrivains, les journalistes littéraires et les hommes de culture, comme il en existe pour les musiciens et les comédiens avec les multitudes de scènes ouvertes proposées à travers la ville, la direction de la librairie Mauguin est en train de mettre en place de nouveaux projets, d’insuffler une nouvelle dynamique pour son entreprise où sont organisés régulièrement des ateliers de lecture et d’écriture, des conférences, des séances-dédicace, des dialogues avec des artistes ou des lectures, pour assurer les conditions d’une nouvelle relation avec les lecteurs. Pou rappel, la librairie a été fondée, en 1909, par Alexandre Bullinger, l’héritier d’Alexandre Mauguin propriétaire de la librairie du même nom créée en 1857. L’année 2008, sous l’ère de la défunte Chantal Lefèvre, l’héritière, l’entreprise a été mise en péril face à la baisse des ventes de papier et à une rude et forte concurrence des librairies industrielles et a été contrainte de fermer ses portes au public. Le 19 janvier 2019, la nouvelle direction de l’établissement Mauguin, fraîchement installée, rouvre les portes de la librairie et relance les rencontres littéraires hebdomadaires, qui en sont à leur vingtième semaine. Les demandes d’inscriptions, que ce soit du côté des écrivains ou des lecteurs, vont en augmentant de jour en jour et la salle prévue pour l’événement culturel s’avère exiguë pour contenir le nombreux public.
Aguellid Aguellil

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …