Home / Actualité / Retrait de confiance à Ould Abbès et difficulté d’élire un nouveau SG.. FLN : Un CC dans la division et l’anarchie

Retrait de confiance à Ould Abbès et difficulté d’élire un nouveau SG.. FLN : Un CC dans la division et l’anarchie

Des altercations verbales et des accrochages ont émaillé la session, et une confrontation a opposé deux courants : celui des jeunes, qui veulent imposer une nouvelle dynamique, et la vielle garde qui tentait de se maintenir.

Le Comité central du FLN s’est réuni hier, au Palais des Congrès de Club des pins, en session extraordinaire pour élire un nouveau secrétaire général. Mais les travaux n’ont pas été entamés dans le calme. Fidèle à ses habitudes, l’ex-parti unique a réuni son instance souveraine entre deux congrès dans l’anarchie. Des altercations verbales et des accrochages ont émaillé la session, et une confrontation a opposé deux courants : celui des jeunes, qui veulent imposer une nouvelle dynamique, et la vielle garde qui tentait de se maintenir. En début de soirée d’hier, l’élection du nouveau secrétaire général n’avait toujours pas eu lieu, à cause du climat de tension et du retard énorme pris dans l’avancement des travaux. Seule question évacuée en quelques minutes, le retrait de confiance à Djamel Ould Abbès, actuel SG du parti, légalement reconnu, puisque c’est à lui que la wilaya d’Alger a donné l’autorisation pour tenir le CC.
Absent, Ould Abbès a adressé une lettre de démission aux membres du Comité central, dans laquelle il s’excusait de ne pouvoir être présent. Mais ces derniers ne lui ont pas laissé la chance de sortir honorablement. Au cœur d’une enquête menée par les services de sécurité, sur sa gestion lorsqu’il était ministre de la Solidarité nationale, le sénateur du tiers présidentiel fait l’objet d’une demande de levée de l’immunité parlementaire. Face à Ahmed Boumahdi, qui demandait un moment pour la lecture de la lettre d’Ould Abbès, les membres du CC ont dit niet. «Nous allons le destituer», ont-ils crié. C’est ainsi qu’une motion de retrait de confiance a été votée à la majorité écrasante des 347 présents sur 490 membres du Comité central. Ce n’est pas tout, puisque le CC s’est prononcé à l’unanimité en faveur du gel de la qualité de membre à Ould Abbès, et ce jusqu’au prochain congrès.
Revirement inattendu en tout cas pour Ould Abbès, grâce à qui le FLN pourra sortir de sa situation de crise et mettre fin au règne de Mouad Bouchareb, désigné par l’ex-président de la république, Abdelaziz Bouteflika, comme coordinateur d’une Instance dirigeante, qui s’est substituée illégalement à toutes les instances. Mise à part la destitution de Djamel Ould Abbès, la réunion du Comité central qui se poursuivait en début de soirée, a été marquée par l’incapacité des présents à avancer sur quoi que ce soit, vues les grandes divergences. Même le bureau de la session proposé par Ahmed Boumahdi, membre le plus âgé, a été rejeté durant la matinée. Ce qui a nécessité la suspension des travaux pour permettre la désignation de deux membres représentants pour chaque région du pays en ce qui concerne le bureau de la session, et trois membres pour chaque région pour le comité de candidatures au poste de SG.
L’autre incident est l’empêchement de Tayeb Louh de participer à la réunion. Le ministre de la Justice aurait été chassé de l’entrée même du Palais des congrès, par des jeunes membres du CC qui l’ont hué. Quant aux candidatures pour le poste de secrétaire général, plusieurs noms ont circulé pendant la journée, à l’instar de celui de Saïd Bouhadja, de Djamel Benhamouda et de Mohamed Djellab. Le jeune sénateur, Fouad Sebouta, favori par un large courant du CC qui voudrait donner un nouveau souffle au parti, se serait retiré de la course. Il y avait aussi les noms de Mohamed Djemai, Mustapha Mazouzi, Abdelhamid Si-Afif, Saïd Bedaida et Badji Abouelfadhel. Mais, beaucoup parmi ces figures qui constituent la vielle garde de l’ex-parti unique, sont rejetées par la majorité du CC. D’où la difficulté pour le FLN de sortir avec un secrétaire général consensuel.
Aïssa Moussi

About Letemps

Check Also

Ahmed Taleb IbrahimiI à l’Armée : «Écoutez les propositions des élites et des sages»

Dans une lettre intitulée «A la jeunesse du Hirak, préservez la dynamique du changement», reprise …