Home / Algérie / Risques de contamination accidentelle à Sidi Bel-Abbès: Le personnel paramédical le plus exposé

Risques de contamination accidentelle à Sidi Bel-Abbès: Le personnel paramédical le plus exposé

Les risques sont multiples au sein du milieu médical, et l’application des règles habituelles d’hygiène et de sécurité permet dans une large mesure d’éviter les accidents exposant au sang ou aux liquides biologiques. C’est l’avis du professeur Baghdadi du service de médecine de travail du CHU Docteur Hassani, invité lors de de la 3e journée paramédicale organisée, hier, par le bureau du Syndicat algérien des paramédicaux et le CHU de Sidi Bel-Abbès, sous le thème «les risques des métiers liés aux personnels de santé». Selon une étude faite sur les 10 dernières années, «78% d’un total de 712 accidents exposant au sang du personnel médical, ignorent la sérologie du patient source», dira le même conférencier, en précisant que le personnel du paramédical est le plus touché par ce type d’accidents, car 36% des infirmiers et 18% des infirmiers stagiaires étaient piqués (injections et aiguilles) accidentellement dans le milieu de soin où le sang et les liquides biologiques peuvent véhiculer des agents infectieux très divers comme les bactéries et les virus. Les femmes de ménages qui sont en contact direct avec les déchets médicaux sont touchées à 28%, suivis de 3% du personnel non-médical. Les risques de contamination sont inévitables, notamment provenant de patients dont la charge virale est élevée, et sont impliqués dans la transmission de ce virus en milieu de soins, dira le même professeur.
Pendant cette période, 29 cas étaient contaminés par le VIH+, 47cas contaminés par l’hépatite C, 17 cas par l’hépatite B. Le suivi sérologique devrait selon le même spécialiste se faire pour le personnel touché, le premier jour de l’accident, le 3e mois, et le 6e mois, pour suivre le développement de la contamination, mais en réalité 37% seulement se font consulter le premier jour, alors que le risque de transmission est directement lié à la profondeur de la blessure et au type d’aiguille ou de matériel en cause. «Le comportement du personnel paramédical pendant ou après la manipulation des produits et liquides biologiques principalement le sang, y compris le matériel et objets utilisés, demeurent selon le spécialiste le premier moyen de prévention contre toute contagion probable, car il est important que les produits utilisés soient stockés dans les endroits réservés à ce type de produits, pour éviter également les risques au personnel de l’hygiène», précise-t-on. L’encadrement, la sensibilisation et le suivis du personnel médical et paramédical, est indispensable, souligne le professeur, pour éviter de tels risques dangereux dans le milieu de soin, pour éviter d’entraîner des contaminations dangereuses, a-t-on conclu.

Salima D.

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …