Home / Algérie / risques du diabète en milieu professionnel: Le dossier débattu à Sidi Bel Abbès

risques du diabète en milieu professionnel: Le dossier débattu à Sidi Bel Abbès

Les médecins spécialistes tirent la sonnette d’alarme sur les risques du diabète sur la santé du travailleur. La cellule de l’action sociale du personnel des collectivités locales de la wilaya de Sidi Bel Abbès y a consacré une journée d’étude et de sensibilisation hier, au profit des employés et cadres de son secteur.

Plusieurs intervenants étaient invités à participer à cette journée organisée sous le thème «Oui à la santé et la vie, non au diabète», à savoir la médecine du travail, les services de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) et l’Association des personnes diabétiques pour expliquer aux présents le principe de la prévention et les effets secondaires du diabète sur la santé du travailleur pendant l’exercice de ses fonctions, ainsi que sa répercussion sur son rendement. Une personne diabétique doit surveiller son régime alimentaire et prendre régulièrement ses médicaments, notamment ceux qui sont sous dosage d’insuline, pour mieux gérer son diabète, estiment les spécialistes.
Le stress professionnel, le déplacement répété, la routine, sont souvent des facteurs qui peuvent influer sur le diabète, voire même perturber le travailleur en cas d’hypoglycémie ou hyperglycémie, estiment les médecins, ce qui peut facilement provoquer des difficultés chez le malade, et le mieux serait de reconnaître et gérer les enjeux psychologiques du diabétique dans l’exercice exercice de son métier, estime-t-on.
Les spécialistes se sont référés à la récente étude faite par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière entre 2016-2017, en collaboration avec l’organisation mondiale de la santé (OMS) qui indique que la prévalence du diabète en Algérie est passé à 14% en Algérie, touchant la frange d’âge active surtout âgée entre 18 et 69 ans. Selon la Fédération internationale des diabétiques, 425 millions de personnes sont atteintes de diabète dans le monde, soit 1cas/11 personnes. D’après les statistiques du service de prévention de la Direction de la santé publique (DSP) durant cette année, 703 personnes diabétiques ont été pris en charge dans les différentes structures d’EPSP à l’échelle de la wilaya, dont 255 hommes et 448 femmes.
Parmi les sujets admis figurent 4 enfants âgés entre 0 et 15 ans, 46 cas entre 16 et 35 ans et 389 cas entre 36 et 60 ans. Le reste représente les sujets âgés de plus de 60 ans. D’après les statistiques du service d’endocrinologie du CHU de Sidi Bel Abbès, il compte actuellement plus de 40.000 cas, dont 90% sont des adultes. Selon les estimations des médecins spécialistes, 60% des diabétiques souffrent d’hypertension artérielle, 40% souffrent de rétinopathie diabétique, et 60% représentent une neuropathie, des complications qui fragilisent le malade et l’affaiblissent à long terme. Surveiller son régime alimentaire est élémentaire, diront les spécialistes, car les complications des personnes diabétiques sont parfois difficiles à gérer ; pour éviter des complications un dépistage régulier est nécessaire en vue de protéger sa santé de tous les risques qu’un diabétique pourrait encourir à long terme.

S. D.

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …