Home / Culture / Safy Boutella: La machine à composer

Safy Boutella: La machine à composer

Ce compositeur de belles musiques. Ce producteur qui monte de beaux spectacles. Ce musicien qui a donné au monde de la danse Sofia, une fille plus célèbre que lui. Cet artiste qui est derrière la réussite de grands chanteurs, c’est Safy Boutella.

Safy Boutella vit aux Etats-unis depuis longtemps, mais revient souvent en Algérie où il a appris ses premières notes de musique. L’artiste qui semble être loin, très loin, là-bas en Amérique, est pourtant si proche d’ici qu’à chaque fois qu’on a besoin de lui, il est prêt à composer et monter un spectacle. Bien que vivant aux USA et se déplaçant régulièrement à travers les villes du monde, Safy a toujours gardé son âme d’algérien qu’on retrouve à travers ses spectacles et sa musique. Il l’a prouvé maintes fois dans sa composition musicale où l’on retrouve les sons de la musique algérienne dans toute sa diversité et dans ses spectacles tels que «La source» qui avait eu un grand succès lors de sa présentation en 2001 au stade du 5 juillet à Alger.
La vision artistique de Boutella nous rappelle les grands compositeurs Mohamed Iguerbouchène et Saïd Bestandji (Hassan Badri) qui avaient su composer dans l’universel en y mettant de la musique algérienne et africaine comme grain de sel.

Le piston à bon escient

Pour rappel, Safy Boutella dont le père était officier supérieur de l’ANP est l’un des rares à avoir utilisé son piston à bon escient. Selon l’histoire qu’il a racontée lui-même, son père était allé voir Sid Ahmed Ghozali pour lui demander de l’envoyer aux Etats-unis pour une carrière de musicien. De retour en Algérie, le jeune Safy, fraîchement diplômé en musique, reviendra à Alger où, après des discussions, il passera quelque temps au service culturel de Sonatrach. Il y composera, notamment, une musique de fond pour une pièce théâtrale qui ne sera jamais présentée. En tout cas, l’ex-P-dg de Sonatrach avait bien fait d’accepter la proposition du père de Boutella, car l’ Algérie a gagné un artiste qui ne cesse de produire pour le pays, même quand il est au bout du monde.
Boutella avait tenu sa promesse de ne pas trahir ceux qui lui avaient offert une bourse puisqu’il est revenu et a travaillé au service culturel de Sonatrach qui était très actif à l’époque. Pour rappel, ce service était dirigé par des professeurs et des musiciens de talent tels que feu Mohamed Mazouni et son fils Bachir et du percussionniste Nacereddine Laouedj, pour ne citer que ceux-là.
Il y a quelques années, à l’occasion des trente années de carrière de Safy Boutella, le ministère de la culture a pris l’initiative de rendre hommage à cet artiste qui est en fait une machine à produire de la musique en produisant un coffret de CD et DVD comprenant tous les albums enregistrés durant sa carrière.
Il faut noter que Safy Boutella qui dispose toujours des projets en tête ne cesse de travailler. En marge des albums qu’il enregistre, il a composé des dizaines de musique de films et il n’est pas le genre d’artiste à mettre fin à sa carrière.

Bari Stambouli

About Armadex

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …