Home / Société & Region / Saison estivale.. Aménagement de 62 plages autorisées à Alger

Saison estivale.. Aménagement de 62 plages autorisées à Alger

L’objectif des opérations permanentes de contrôle et d’inspection «est de combler les lacunes enregistrées lors de la première phase», selon un responsable.

Soixante-deux (62) plages autorisées à la baignade dans la wilaya d’Alger ont été aménagées pour accueillir les vacanciers à l’occasion de la saison estivale de 2019, dont le coup d’envoi officiel a été donné hier, a indiqué dimanche à Alger l’inspecteur central au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Abdelaziz Deliba. Lors d’une visite aux plages de la circonscription administrative de Zeralda, M. Deliba a indiqué que le nombre des plages autorisées à la baignade dans la wilaya d’Alger était estimé à «62 plages contre 11 interdites à la baignade en raison de leur relief accidenté ou de la pollution de leurs eaux». Il a ajouté que sa visite de terrain s’inscrivait dans le cadre de la deuxième phase de la mission nationale, lancée par le ministère de l’Intérieur, en mai dernier, pour examiner la disponibilité des autorités locales à accueillir la saison estivale 2019, ajoutant que les visites d’inspection devraient concerner 14 wilayas côtières. L’objectif des opérations permanentes de contrôle et d’inspection est de combler les lacunes enregistrées lors de la première phase, a poursuivi le même responsable, rappelant qu’il a été procédé, dans ce sens, à la formation de 14 brigades d’inspection au niveau de chaque commune côtière. Inspectant les plages Kheloufi 1 et 2 à Zeralda, M. Deliba a souligné l’importance de l’engagement des communes vis-à-vis des dispositifs administratifs et logistiques, à leur tête la désignation d’un administrateur, chargé de superviser la gestion des entreprises de wilayas et les parties conventionnées, et de veiller au respect des conditions d’hygiène, de l’organisation des parkings, des cabines d’habillage, des douchettes et des points de collecte d’ordures, en coordination avec les services de la protection civile, de la police et de la Gendarmerie nationale. Revenant aux prix qui seront appliqués officiellement pour cette saison, l’inspecteur central a évoqué un montant de 100 à 150 da pour les tickets de parking, contre 1000 da pour la location d’une table avec chaises, affirmant qu’il sera interdit aux exploitants des plages d’empêcher les estivants de choisir la place qui leur convient. Le représentant du ministère de l’Intérieur a affirmé que le ministère de tutelle a élaboré un cahier des charges pilote pour la gestion des activités commerciales au niveau des différentes plages du pays. Pour rappel, le ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire avait donné une instruction ministérielle adressée aux walis, le 1er juin, portant parachèvement des préparatifs relatifs à la nouvelle stratégie décidée par le gouvernement, visant la mise en place d’un cadre unifié au niveau de l’ensemble des wilayas du pays englobant les mesures relatives à la sécurité et à la sérénité publiques, à la santé, à l’hygiène et à l’aménagement des plages, outre la garantie des moyens de transport, des structures d’hébergement et de loisirs, ainsi que l’organisation d’activités culturelles et sportives, outre le lancement de campagnes d’information et de sensibilisation.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …