Home / Actualité / Saison estivale: Le rush

Saison estivale: Le rush

Tout porte à croire que la saison estivale de cette année connaîtra un nombre record d’estivants. La montée brusque et spectaculaire du mercure durant ces derniers jours a changé la donne. En effet, et après un mois de juin des plus cléments, les choses semblent bouger.
Ils sont des dizaines de milliers à se rendre quotidiennement au niveau des plages du littoral tizi ouzéen.
«Nous avons enregistré une augmentation substantielle des nombre d’estivants nous précisera un agent de la protection civile questionné à la plage Tassalast, à Tigzirt. Avant cette montée du mercure, les estivants ne se bousculaient pas.
Ils commençaient à venir en petits groupes. Il est vrai que le l’attente des résultats scolaires, dont les résultats du Bac ne sont pas encore connus, a aussi retardé le début de la saison.
Ce mois de juillet peut connaître un pic d’affluence», a-t-il encore ajouté non sans préciser que pour l’instant, tout se déroule normalement aucun incident majeur n’est à signaler.

Les commerçants se frottent les mains

L’arrivée des estivants en grand nombre redonne le sourire aux commerçants qui se frottent les mains après de longs mois de léthargie. Les commerçants, notamment à Tigzirt, – cette coquette vile aux mille facettes et aux richesses touristiques non estimables –, c’est l’aubaine. «Pendant ces deux mois, nous travaillons à plein régime.
C’est pourquoi, on tente de ne manquer de rien et surtout de satisfaire nos clients», nous dira Samir gérant d’un restaurant qui donne une vue imprenable sur l’îlot, cette endroit qui, à lui seul, fait toute la notoriété de cette ville côtière qui la tête à la montagne et les pieds dans l’eau.
«La saison estivale est importante pour nous. Nous sommes ouverts presque H24. En dehors de ces deux mois, notre activité tourne au ralenti», précise-t-il encore tout en s’affairant à dresser ses tables et donner des ordres par-ci par là aux services etc. Samir vielle au grain. Rien n’est laissé au hasard. Il veut absolument que la notoriété de son établissement ne soit pas entachée.

Le port ou la plus forte attraction

Le port de pêche et de «plaisance» (ça reste au stade de l’appellation car il n’y a aucune activité de plaisance) est le lieu le plus attractif de la ville côtière de Tigzirt. Il a ravi la vedette, pour ainsi dire, à la pointe des blagueurs ou encore l’îlot et à la presqu’île. Doté de cafétérias, de restaurants, d’un jet d´eau et d’un manège pour enfant, le port est devenu un parc de loisirs et non un port de pêche. Toute la journée et un en particulier le soir, le port connaît une animation des grands jours.
Des familles viennent s’attabler ou jeter un coup d’œil sur les barques, d’autres lancent leurs lignes dans l’attente de voir un hypothétique poisson mordre à l’hameçon etc. Les plages quant à elles, comme Tassalast, la Grande plage et Féraoun sont noires de monde. Nombreux sont aussi ceux qui préfèrent chercher plus de calme du côté d’Avechar et de Tamda Ouguemoun où le poisson frais n’est pas si rare.

B. B.

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …