Home / Economie / Salon national de la poterie d’Ath Khir: Le FCE s’engage à promouvoir l’artisanat

Salon national de la poterie d’Ath Khir: Le FCE s’engage à promouvoir l’artisanat

Le coup d’envoi de la 3e édition du Salon national de la poterie d’Aït Khir dans la commune de Mekla a été donné avant-hier par le wali de Tizi Ouzou, Mohamed Bouderbali, en présence du président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad, et d’une forte délégation de l’exécutif local et les députés.
A cette occasion, le président du FCE a mis en exergue l’intérêt qu’accorde le Forum à la promotion de l’artisanat qui est un métier ancestral qui nourrit l’âme des villages de la Kabylie.
Ainsi, il est revenu sur la valeur ajoutée de la poterie dans le développement de l’économie locale en affirmant qu’elle (poterie Ndlr) est le seul revenu pour certaines de potiers et leurs familles. «L’artisanat, et plus particulièrement la poterie d’Aït Khir, fait vivre des milliers de familles, crée des emplois dans la production, la distribution et le commerce», a dit Ali Haddad.
Le président du FCE s’est montré optimiste quant à l’avenir de l’économie mondiale et de l’investissement qui s’annonce de très bon augure.
Un constat qui a été fait par les experts internationaux lors du Forum Europlace de Paris auquel il a pris part.
Dans ce contexte, et pour faire face à la concurrence déloyale qui menace l’activité artisanale confectionnée par les artisans algériens, il a plaidé pour l’accompagnement des jeunes artisans ayant créé leur entreprise (PME-PMI) dans le domaine de l’artisanat, en mettant à leur disposition toutes les mesures incitatives et des dispositifs d’aide et de formation adaptés pour leur permettre d’avoir l’esprit entrepreneurial et pérenniser leur activité. «Dans la continuité des initiatives entreprises par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, elles visent à encourager nos artisans et désenclaver nos villages», dira Ali Haddad qui a rendu un vibrant hommage aux potiers du village Ait khir qui ont pu sauvegarder ce métier artisanal en voie de disparition. Pour cela, il s’est engagé à ce que le FCE soutienne toute démarche qui visera à promouvoir l’entreprise et l’artisanat algériens. Par la suite, et après avoir sillonné les stands des exposants venus d’une quinzaine de wilayas qui participent à cette 3e édition de la fête de la poterie, le président du Forum des chefs d’entreprise (FCE) s’est rendu au niveau du domicile du défunt Matoub Lounès à Taourirt Moussa Ouammer à Beni-Douala, accompagné du délégué de wilaya du FCE, Lakhdar Madjene où ils se sont recueillis sur la tombe du rebelle. Par la suite, il s’est entretenu avec la mère du défunt, Na Aldjia, et la sœur, Malika Matoub.

Z. C. Hamri

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …