Home / Actualité / Salon national des produits dérivés du palmier: Un espace pour relancer les métiers traditionnels

Salon national des produits dérivés du palmier: Un espace pour relancer les métiers traditionnels

Des artisans ayant participé au Salon national des produits dérivés du palmier et d’articles de souvenirs, organisé à Biskra, se sont accordés hier, à dire que cet événement représente un espace pour relancer les métiers traditionnels en voie d’extinction.

Selon Djemoui Saâdouni, artisan d’El Meghaier (wilaya d’El Oued), spécialisé dans la transformation de la feuille de palmier, consacrer des stands à l’exposition et à la vente de produits issus de la transformation manuelle de la matière première, à l’instar des paniers en osier, tapis traditionnels et cuivre, est susceptible de donner un «nouveau souffle» à un certain nombre de métiers artisanaux en perte de vitesse, en raison de la faible proportion d’artisans qui s’y consacrent, et de la dure concurrence des produits industriels. Ce même artisan a ajouté que la majorité des personnes exerçant dans une activité artisanale en ont généralement hérité, tout en s’y consacrant, soit individuellement, soit en petits groupes, soulignant que ces personnes n’ont pas beaucoup d’occasions d’accroître la vente de leurs produits, en dehors de ce genre évènements qui attirent un grand nombre de clients, et permettent de mettre ces produits à la portée des citoyens désirant en acquérir. De son côté, Dridi El Hamel, un artisan de Biskra, spécialisé dans les produits en laine, a affirmé que le produit artisanal local, comme les tapis, les ustensiles en poterie et les produits dérivés du palmier, nécessitent beaucoup de travail et une main-d’œuvre qualifiée, est proposé à des prix jugés élevés par les clients, comparativement à des produits similaires fabriqués avec des machines modernes. Ce même artisan a également fait savoir, que des produits traditionnels pouvaient être utilisés quotidiennement, ou encore comme décoration, déplorant que le style de vie moderne ne laisse plus de place à certains ustensiles, à l’instar du moulin traditionnel. Pour sa part, Rabia Kridi, une artisane de Biskra, spécialisée dans le textile et le cuir, a indiqué avoir interrompu son travail pendant une longue période, en raison de l’absence de lieux pour commercialiser ses produits, confiant que sa présence à ce Salon vise à relancer son activité, en tissant un nouveau réseau de clientèle. Elle a ajouté, par ailleurs, que le coût des matières premières et l’effort physique que requiert son métier le rend plus susceptible à disparaître.
Le directeur de la Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Biskra, Youcef Si El Abedi, a soutenu que ce Salon vise à dynamiser le tourisme local, et à créer un espace d’interaction au profit des artisans, afin de préserver le patrimoine artisanal national, en le transformant en une activité économique générant un rendement financier, à même de permettre de poursuivre la production artisanale et la prémunir de l’extinction.
Le Salon national des dérivés du palmier et des articles de souvenirs, abrité par la maison de l’industrie traditionnelle de Biskra durant 15 jours, qui a vu la participation de 70 exposants, s’est clôturé samedi. La manifestation a été organisée par la CAM de la wilaya de Biskra, en coordination avec la Direction locale du tourisme et de l’artisanat.

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …