Home / Algérie / Seuls 4 millions de litres d’huile récoltés: «L’amertume de l’huile d’olive est due au manque de pluviosité»

Seuls 4 millions de litres d’huile récoltés: «L’amertume de l’huile d’olive est due au manque de pluviosité»

En plus de la baisse qu’a connue cette année la production de l’huile d’olive dans la wilaya de Tizi Ouzou, la population locale était surprise par l’arrière- goût d’amertume de ce produit du terroir trituré dans les huileries de la région. D’après les responsables de la direction locale des services agricoles (DSA), cette amertume est due au manque de pluviosité durant l’année précédente. «Nous sommes sollicités par les agriculteurs et par les citoyens que le goût d’huile de cette année est différent par rapport aux années précédentes. Alors je rassure la population que cela est dû au manque de pluviosité qu’a connu le pays l’année dernière», a affirmé Samia Hadji, responsable au niveau de la DSA.
Abordant le sujet de l’état des lieux de la campagne oléicole au niveau local, la même responsable a fait savoir que sur les 13 millions de litres d’huile d’olive prévus pour la production oléicole de la campagne 2017-2018, seuls 4 millions de litres ont été récoltés sur une superficie de 21 000 hectares qui ont permis la récolte de 500 000 quintaux d’olives avec une moyenne de 17 litres par quintal.
D’après la même interlocutrice, les mauvaises conditions climatiques du mois d’octobre dernier ont largement retardé le lancement de la campagne oléicole en cours et qui devrait se poursuivre jusqu’au mois de mars prochain. A souligner que le nombre d’huileries ouvertes cette année est de 248 au niveau local.
Pour rappel, le programme de plantation de 29 000 oliviers lancé par la DSA pour remplacer et régénérer les sujets perdus lors des incendies qui ont ravagé de nombreuses oliveraies à travers certaines localités de la wilaya de Tizi Ouzou l’été dernier se poursuit. Le programme de replantation en question a atteint un taux de 35% et se poursuivra jusqu’à son achèvement. De son côté, la direction des Forêts de la wilaya a dégagé une enveloppe financière de 230 millions DA allouée pour le dédommagement en oliveraie pour une plantation de 30 000 plants et la régénération de 70 000 plants.
Par ailleurs, et dans le cadre de la revalorisation de l’agriculture de montagne, le wali a affirmé, avant-hier, en marge du coup d’envoi de la foire agricole de Draâ-Ben-Khedda, que le gouvernement accorde un intérêt majeur à ce créneau générateur de richesses. «Nous accordons un intérêt pour toutes les filières qui peuvent faire valoir le développement local que ce soit l’oléiculture, l’apiculture, les agrumes, le maraîchage». Pour concrétiser ce vœu, il a appelé les banques, les agriculteurs et les partenaires de l’administration à travailler en diapason pour relever la situation qui prévaut au niveau local.

Z. C. Hamri

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …