Home / Actualité / Sidi Bel-Abbès: Les maîtres-assistants débordés

Sidi Bel-Abbès: Les maîtres-assistants débordés

 

La grève illimitée des médecins résidents épuise l’ensemble des malades qui viennent de partout au CHU docteur Hassani de Sidi Bel Abbès, en dépit du service minimum assuré au niveau des urgences.
Réunis au sein du CHU, l’ensemble des médecins grévistes continuent à paralyser ce secteur sensible. En faisant le tour de quelques services, des pancartes indiquent que les médecins résidents sont en grève. Au service de cardiologie, une foule de gens attendent leur tour devant le seul bureau ouvert pour l’ECG. Certains malades disent qu’ils sont venus tôt le matin et attendent toujours leur tour.
Les informations fournies par le personnel administratif affirment que les consultations et les contrôles ne sont plus assurés au niveau de ce service qui connaît une pression incomparable depuis le début de la grève des médecins résidents. Ce service est assuré par une équipe de cinq maîtres-assistants qui font tout le travail à la place des 12 résidents devant assurer les différentes tâches de consultation et des contrôles d’un grand nombre de malades qui viennent tous les jours. Quelques médecins résidents, par devoir humanitaire, assurent toutefois quelques tâches pour prendre en charge quelques cas qu’ils jugent graves.
A la polyclinique du quartier le Rocher, les journées de consultations diverses en cardiologie, ORL et autres, programmées régulièrement, ne sont plus assurées depuis la grève des médecins résidents. Le service de chirurgie générale assure tout de même ses tâches, sauf que le nombre d’interventions, selon la direction du CHU, a été réduit de cinq interventions/jour à trois chirurgies/jour. La même direction explique que les huit chirurgiens donnent la priorité aux cas les plus urgents.
Le service de médecine interne connaît, lui aussi, le même sort. Car les médecins résidents en première année sont absents. L’équipe des maîtres-assistants au nombre de cinq, issue du service de traumatologie, semble assurer le programme de chirurgie d’une manière régulière aux patients et travailler dans des conditions plus au moins «normales» en l’absence des 12 médecins résidents en grève devant assurer la prise en charge des malades.
La direction du CHU a souligné pour sa part que la prise en charge des malades n’a pas été interrompue, et le service minimum et la garde sont assurés par les grévistes.
Pour conclure, les maîtres-assistants connaîssent durant ce mouvement de débrayage illimité une pression sans précédent, mais ils réussissent à assurer le maximum de tâches en faisant entre autres le tri des cas admis, en vue de la prise en charge des patients.
Une situation qui éreinte le collectif de près de 160 maîtres-assistants qui assurent le travail dans tous les services du CHU Docteur Hassani. Ils remplacent ainsi les 474 médecins résidents en grève.

S. D.

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …