Home / Société & Region / Sidi Bel Abbés.. Sessions de formation sur la pisciculture

Sidi Bel Abbés.. Sessions de formation sur la pisciculture

La direction de la pêche et des ressources halieutiques de Sidi Bel Abbès, a programmé deux sessions de formation au profit des fellahs pour l’introduction de ces poissons dans les bassins d’irrigation agricole. En coordination avec la direction des services agricoles, la formation de courte durée au profit des agriculteurs a été répartie en deux phases à la bibliothèque Cheikh Kebati, qui a abrité durant la semaine écoulée le premier groupe de fellahs, encadré par des professionnels de l’école de pêche de Beni Saf, formé sur les principes et méthodes du développement de l‘élevage du poisson d’eau douce. À partir de cette semaine, les encadreurs recevront le deuxième groupe de fellahs qui seront formés sur les avantages de l’ensemencement de poissons dans les bassins d’irrigation, et les bienfaits des déchets de poissons, un engrais naturel qui leur servira dans la culture bio. Des visites sur terrain au niveau de l’écloserie régionale seront également programmées au profit des agriculteurs en formation. Le premier responsable du secteur de la pêche et des ressources halieutiques, M. Fatmi, a mis en exergue l’importance de ces journées de formation organisées au profit des fellahs ayant déjà adopté cette expérience dans leurs exploitations agricoles, et aussi aux nouveaux agriculteurs qui envisagent de lancer des projets similaires et de bénéficier des aides et crédits octroyés par l’état dans le domaine de la pisciculture. A noter que localement, la wilaya compte 52 fellahs dans 21 communes de la wilaya, ayant adopté cette expérience dans leurs exploitations agricoles, où beaucoup de fellahs dans 5 circonscriptions ont déjà lancé leurs projets d’élevage d’alevins dans près de 400 bassins d’eau.
Salima D.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …