Home / Société & Region / Site touristique de Tizi Oudjaboub (Bounouh).. L’étude d’aménagement a été lancée

Site touristique de Tizi Oudjaboub (Bounouh).. L’étude d’aménagement a été lancée

Voilà. Après une longue attente, une lueur d’espoir pour le site de Tizi Oudjaaboub dans la commune de Bounouh (Ath Smail), au sud-ouest de la wilaya de Tizi Ouzou. On vient d’annoncer, au grand bonheur des autorités locales, des habitants, des investisseurs potentiels et du secteur du tourisme en général, le lancement des études d’aménagement du site en lots, afin des les attribuer aux investisseurs. Cette annonce a été trop attendue, l’espoir de voir ce projet aboutir trop caressé. Ce site peut aussi apporter une plus value au tourisme de montagne, au même titre que la station de Tala Guilef.
L’aménagement de cette zone permettra à cette commune des plus reculées de souffler, et de connaître un véritable essor de développement en matière de tourisme de montagne. Ce segment pourra constituer un poumon pour cette localité des plus démunies, malgré sespotentialités en matière de tourisme de montage. En effet, le col de Tizi Oudjaaboub est une merveille de la nature. Sa beauté vous absorbe et vous fascine. Elle vous laisse avoir le sentiment de voler au dessus des cimes, tout en vous faisant entendre le «son du silence».
Du haut du col, situé à cheval entre les wilayas de Bouira et de Tizi Ouzou, vous pouvez vous délecter les yeux. Il vous offre un panorama digne d’une carte postale. Et comme si juste en tendant la main, vous pouvez toucher avec vos doigts Bechloul, Haizer, Bouira, Ain Bessam et même l’extrême sud de la wilaya de Bouira, avec Sour El Ghozlane et les hauteurs de Bordj Khris, tant vous les dominez du regard. Toute la plaine de la région de Bouira est visible à partir de ce col.
Vous la balayez d’un seul regard. Ils sont nombreux à s’y rendre en venant du côté de Bouira, surtout depuis l’aménagement de la route qui y mène. Même si elle ne dépasse pas 10 ha, donc étant la plus petite de toutes les zones et sites d’extension touristique de la wilaya, il n’en demeure pas mois qu’elle sera d’un grand apport pour le tourisme de montagne.  Cependant, certains sites de cette région du sud qui, jadis, faisaient la fierté de toute la région, sont aujourd’hui livrés à l’insalubrité, à la pollution. C’est le cas du site de Tala Guilef. Depuis des mois, les responsables du Parc national du Djurdjura (PND) lancent des appels récurrent à l’endroit des autorités locales de la commune de Boghni, pour qu’elles interviennent et mettent un terme au massacre écologique que subit cette réserve naturelle, mais ces appels tombent dans des oreilles de sourds. Ce site est aujourd’hui devenu une décharge à ciel ouvert. Des montages de déchets de toutes sortes défigurent le site de Tala Guilef.

Bounouh, commune sinistrée
La commune de Bounouh ( Ath Smail) compte parmi les localités les plus démunies de la wilaya de Tizi Ouzou. Cette commune est, pour ainsi dire, sinistrée. C’est ainsi qu’elle doit être déclarée pour pouvoir bénéficier d’une «prise en charge» des autorités. Cette commune, qui manque déjà de tout, vient de voir son réseau routier mis hors d’usage par les dernières intempéries, qui lui ont donné le coup de grâce. D’ailleurs, il y a quelques semaines, un pathétique appel à l’aide a été lancé par le P/APC de cette commune de Bounouh, à l’endroit des pouvoirs publics, pour qu’ils la fassent sortir de son marasme. Cette commune manque de tout.
Le réseau routier, à titre d’exemple, est dans un état de dégradation tel qu’il faut lui trouver une autre appellation. La route partant de Boghni et traversant la commune vers Aït Laziz, au sud (route d’Ath Smaïl-Bounouh), à certains endroits est en passe d’être coupée tout simplement à la circulation, comme c’est le cas au lieudit Tal Oullili, où un gigantesque glissement de terrain menace d’emporter une grande portion de la route qui mène vers Tala Guilef, dans le Djurdjura. Et l’APC de Bounouh n’a pas les moyens d’y faire face. C’est quasiment tout le réseau routier de cette commune pauvre qui nécessite une prise en charge.
Brahim B.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …