Home / Economie / Société Financière Internationale (SFI).. La BM autorisée à ouvrir un Bureau à Alger

Société Financière Internationale (SFI).. La BM autorisée à ouvrir un Bureau à Alger

Pour coordonner tous les aspects de ses activités sur le territoire algérien, la Société financière internationale (SFI) est désormais autorisée à ouvrir un Bureau à Alger. Le Bureau a, notamment pour missions d’assurer des relations continues avec les autorités algériennes dans le domaine de la promotion du développement du secteur privé dans le cadre du développement économique, de promouvoir la coopération entre le gouvernement, les institutions algériennes et la SFI et de promouvoir les investissements privés et de soutenir les investissements productifs par des opérations de financement et/ou de garantie et éventuellement, de participer dans des investissements et à toute activité de promotion du développement économique et social pour laquelle son apport sera demandé par le Gouvernement ou les autres partenaires au développement de l’Algérie. Il se charge également de promouvoir le développement du secteur privé algérien et des entreprises privées algériennes par des opérations d’assistance technique. Le vice-président exécutif de la SFI nomme un fonctionnaire principal en qualité de représentant résident pour diriger le Bureau. En outre, le vice-président exécutif de la SFI peut détacher du siège et affecter au Bureau le personnel requis pour assister le représentant résident dans l’accomplissement de ses fonctions. Créée en 1956, la SFI est une organisation du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. Son capital est détenu par 185 pays membres. Sa création s’avère nécessaire car la Banque internationale pour la reconstruction et le développement ne peut accorder de prêts à des investisseurs privés. Son rôle est de faciliter le développement des entreprises dans les pays en développement, en particulier dans les marchés émergents (création d’emplois, de recettes fiscales, d’amélioration de la gouvernance notamment).
Samir Malek

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …