Home / Actualité / Sortie de promotion à l’Institut panafricain de l’eau et de l’énergie: Les efforts de l’Algérie salués

Sortie de promotion à l’Institut panafricain de l’eau et de l’énergie: Les efforts de l’Algérie salués

La sortie de la 4e promotion des diplômés en mastère de l’Institut panafricain de l’eau et de l’énergie, dans la commune de Chetouane, s’est déroulée hier matin en présence des ministres des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, et de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tahar Hadjar, ainsi que du président la commission de l’union africaine, Moussa Faki Mahamet et de l’ambassadeur d’Allemagne à Alger. Elle est constituée de 67 étudiants venant de 31 pays africains. Après la présentation de l’Institut par son directeur, le président de la commission de l’Union Africaine a, dans son allocution, loué les mérites de l’Algérie «par sa contribution et sa disponibilité à développer les ressources naturelles et humaines de l’Afrique» et a tenu à saluer «le président Abdelaziz Bouteflika pour son rôle de précurseur de cette initiative et de lui avoir insufflé une nouvelle dynamique». Il dira que «la construction de l’Afrique ne peut se faire sans les ressources humaines», soutenant que «cet institut est l’un des projets phares pour affronter les défis auxquels fait face le continent, notamment en matière de ressources en eau, de protection de l’environnement et de développement des énergies renouvelables». «L’afrique compte aujourd’hui 1,2 milliards d’habitants et ne doit compter que sur ses capacités créatrices, ses ressources naturelles et ses ressources humaines afin de construire une Afrique de paix et prospère», a-t-il conclu. Approché en marge de cette cérémonie, l’ambassadeur d’Allemagne à Alger a lui aussi salué «les efforts de l’Algérie en matière d’enseignement supérieur et d’avoir contribué à la création de cette coopération tripartite ayant donné naissance à cette institut parmi les 5 implantés en Afrique». Et de souligner que «c’est là une chance et une opportunité pour toute l’Afrique de l’avoir créé car il prend en charge les secteurs très importants et vitaux à savoir l’eau et les énergies renouvelables». Il dira aussi que cet institut «est un cadre idéal de coopération et d’échanges de vues académiques entre les étudiants africains afin de discuter ensemble de l’avenir de leur continent». Il a indiqué que «l’Allemagne a contribué à hauteur de 45 millions d’euros». Concernant les relations algéro-allemandes, il affirmera qu’elles sont excellentes tant sur les plans politique qu’économique et que beaucoup d’entreprises allemandes sont implantées dans le pays en plus d’un volume très important d’échanges commerciaux. «Des perspectives d’investissement sont en cours de finalisation dans divers secteurs, notamment la protection de l’environnement et les énergies renouvelables», a-t-il conclu.

B. Soufi

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …