Home / Actualité / Supposé blocage du projet de trituration de Cevital: «Rebrab a tenté d’introduire des équipements frauduleusement»

Supposé blocage du projet de trituration de Cevital: «Rebrab a tenté d’introduire des équipements frauduleusement»

Le conflit opposant le Groupe Cevital au PDG du Groupe Services Portuaires (Serport), Djelloul Achour, commence à livrer ses secrets.
Alors que Rebrab qui a essayé de contourner le soi- disant blocage dont serait victime son matériel à Béjaïa en important son matériel via le port de Skikda parle de hogra, Djelloul Achour assure que le projet de l’homme d’affaires «souffre de l’absence d’autorisation». Djelloul Achour a en effet réagi hier à son instruction demandant à tous les ports algériens de refuser le débarquement de conteneurs contenant le matériel industriel de Cevital destiné à son projet d’usine de trituration de graines oléagineuses à Béjaïa. «Ce projet souffre de l’absence d’autorisation», a affirmé Djelloul Achour dans une déclaration au site Alg24. «Ce matériel requiert les autorisations réglementaires nécessaires que [Cevital] n’a pas», a-t-il insisté. Interrogé au sujet de la saisie du matériel de Cevital dans un local privé à Skikda justement, Djelloul Achour enfonce le clou. «Le matériel n’a pas été dédouané», a-t-il assuré. Mieux, Cevital bénéficie selon lui de tous les avantages que beaucoup d’autres opérateurs n’ont pas. «Cevital bénéficie du couloir vert, il a le statut d’opérateur agréé. Il peut recevoir de la marchandise et ensuite la dédouaner», a expliqué Djelloul Achour, affirmant que Cevital «a essayé d’utiliser justement ce statut pour faire passer du matériel qu’il ne peut pas faire passer par le couloir vert». «On ne bloque pas Cevital, il bénéficie au contraire de plusieurs avantages dans l’import», a aussi précisé le PDG de Serport. Alors qu’il bénéficie de beaucoup d’avantages, comme le couloir vert, le patron de Cevital profite de ces derniers pour «contourner la loi». Il a aussi, depuis le début du conflit, essayé de politiser l’affaire en tentant de faire accroire que l’Etat bloque systématiquement ses investissements. Les révélations de Djelloul ont le mérite de clarifier les choses et montrer que non seulement Issad Rebrab n’est pas lésé comme il l’a toujours prétendu, mais a tenté à contrario d’user de pratiques frauduleuses pour introduire des équipements pour lesquels il ne possède pas les autorisations requises.

A. Mohamed

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …