Home / Actualité / Sur plus de 100 postulants à la présidence de la République.. Seuls 20 dossiers déposés

Sur plus de 100 postulants à la présidence de la République.. Seuls 20 dossiers déposés

Ils étaient plus de 100 postulants à la présidentielle du 18 avril 2018. Au final, ils sont seulement vingt à avoir déposé leur dossier de candidature au niveau du Conseil constitutionnel, dans le délai légal fixé le 3 mars à minuit. Hormis les personnalités connues sur la scène nationale et politique, des citoyens ordinaires, dont des hommes d’affaires et des comédiens, ont figuré parmi les postulants à la course à la magistrature suprême du pays. En effet, 20 personnes ont pu récolter le nombre de signatures requises. Sauf que l’opération de dépôt des parrainages a tourné au burlesque aux dernières heures de la date butoir des dépôts de dossier de candidature. Une mascarade sous le toit du Conseil constitutionnel.  Des lois fermes devront être adoptées pour recadrer les conditions de candidature afin de donner de la crédibilité à l’élection présidentielle.
Rachid Nekkaz, candidat indépendant déclaré à la présidentielle du 18 avril, a changé à la dernière minute. Nekkaz, qui a sillonné le pays pour réunir les signatures, s’est présenté comme prévu en milieu d’après-midi au Conseil constitutionnel pour déposer son dossier. Après plusieurs heures d’attente, un autre Rachid Nekkaz, qui porte le même nom que le célèbre milliardaire, est venu, accompagné du responsable de la communication du Conseil constitutionnel, pour rencontrer la presse. Nekkaz a cédé sa candidature à son cousin qui porte le même nom. Ce n’est donc pas Rachid Nekkaz, l’homme d’affaires, résidant en France, qui a déposé dimanche sa candidature, mais un autre Rachid Nekkaz, mécanicien de profession et résidant à Chlef, qui a déclaré sa candidature à la présidence de la République.

La volte-face de Bouhadja
Saïd Bouhadja, ancien président de l’APN qui avait annoncé sa volonté de succéder à Abdelaziz Bouteflika le 1er mars, s’est retiré de la course de manière spectaculaire ! Très content, il a animé une conférence de presse vers 20h30, pour annoncer officiellement le début de sa campagne. Et contre toute attente, et en pleine conférence de presse, il reçoit un appel téléphonique. Saïd Bouhadja annonça subitement son retrait de l’élection. «Je ne me suis pas porté candidat», a-t-il tout bonnement dit aux journalistes. La confusion est totale. Abdelaziz Bouteflika, le président candidat à sa propre succession a, quant à lui, mis fin au suspense. Démonstration de force. Neuf fourgons emportant les formulaires de parrainage de Bouteflika sont arrivés vers 16h au Conseil constitutionnel. A 20h, c’est le directeur de sa campagne électorale, Abdelghani Zaâlane, qui est venu déposer son dossier de candidature. Le général à la retraite, Ali Ghediri s’est, pour sa part, présenté au milieu de la matinée au niveau de cette institution.

Retrait et non-participation
D’autres candidats ont choisi le retrait. C’est le cas du candidat indépendant Mahdi Ghani. Ce dernier s’est vu refuser son dossier, car il lui manquait deux pièces exigées. Il a, de ce fait, préféré se retirer de la course. «Je n’ai pas déposé mon dossier et je retire ma candidature à la présidence de la République. Mon dossier est incomplet», a-t-il déclaré à la presse. Le président du parti Talaie El Hourriyet, Ali Benflis, qui avait participé aux précédentes présidentielles, a annoncé qu’il ne se présentera pas à l’élection du 18 avril. Le président et candidat déclaré du MSP Abderrezak Makri a affirmé, pour sa part, qu’il ne participerait pas à cette élection présidentielle en cas de candidature du président sortant, Abdelaziz Bouteflika. Le Parti des travailleurs a décidé également de ne pas y participer. Le président du Front El Moustakbel, Abdelaziz Belaid, qui a déposé son dossier samedi dernier, a déclaré hier qu’il comptait se retirer la compétition si le président-candidat Abdelaziz Bouteflika maintenait sa candidature.
Fella Hamici

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …