Home / Actualité / Suspendu 06 mois par la commission d’éthique: Zerouati déclare la guerre à Zetchi

Suspendu 06 mois par la commission d’éthique: Zerouati déclare la guerre à Zetchi

Suspendu six mois par la commission d’éthique de la Fédération algérienne de football, le patron de la JS Saoura, Mohamed Zerouati, riposte dans une conférence de presse tenue à Béchar et déclare ouvertement la guerre au président de la FAF, Kheireddine Zetchi.

«Je n’ai reçu aucune convocation pour comparaître devant cette commission d’éthique qui m’a suspendu sans m’auditionner. Cette commission n’est pas indépendante et elle est sous l’emprise de Zetchi. On m’a suspendu pour que je n’assiste pas à la prochaine assemblée générale extraordinaire de la FAF. Je demande aux membres de l’AG de dénoncer cette injustice et de ne pas adopter le projet des centres techniques fédéraux. Chaque centre va coûter 143 milliards de centimes. C’est trop surtout qu’on est en période d’austérité.
On a déjà 16 complexes sportifs qu’il faut juste réhabiliter. Je veux bien que Zetchi nous dise combien il a dépensé et combien il a rapporté à la FAF. Ce Bureau Fédéral est là pour le tourisme, pas pour le développement du football national», a déclaré Zerouati dans la conférence qu’il a animée dimanche en fin de journée. «Zetchi est un rancunier, pas comme Raouraoua. Il est venu pour régler des comptes. Je ne me tairai pas et je vais suivre toutes les voies de recours réglementaires. Je compte même saisir la FIFA. Je tiens aussi à dire que je ne suis pas un pion de Raouraoua ou de Kerbadj. Je défends juste les intérêts de mon club, victime à nouveau de l’arbitrage lors de notre dernier match contre le PAC. On nous a privés d’un penalty et le premier but du PAC est entaché d’une position de hors jeu flagrante. On veut briser la JSS et son entraîneur, Nabil Neghiz », tonne le patron de la formation de la Saoura, qui remet même en cause la légitimité du président de la FAF et du Bureau Fédéral. «Zetchi n’est pas légitime et j’ai des preuves, car j’étais dans la commission de candidatures. Le jour de l’AG élective, il m’a supplié de l’aider», dira Zerouati qui risque fort de voir la durée de sa suspension revue à la hausse, après ces nouvelles attaques contre la direction de la FAF.

L. B.

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …