Home / Actualité / Tahkout, deux de ses frères et l’Ex-DG de l’UTUSA sous mandat de dépôt.. Me Bourayou dénonce une arrestation «effroyable»

Tahkout, deux de ses frères et l’Ex-DG de l’UTUSA sous mandat de dépôt.. Me Bourayou dénonce une arrestation «effroyable»

«L’homme d’affaires Mahieddine Tahkout et plusieurs membres de sa famille ont été placés très tôt hier, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed», a indiqué Me Khaled Bourayou.

Après la mise en détention de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout et des membres de sa famille, l’avocat Me Khaled Bourayou a réagi en parlant d’une «cabale» contre son client. «C’est effroyable. Je suis atterré ! on a mis toute une famille en prison», a-t-il dénoncé hier. «On a passé toute la nuit dans l’instruction pour arriver à un tel résultat», a-t-il ajouté. «Il s’agit de la décapitation de toute une famille par une décision de justice». «L’homme d’affaires Mahieddine Tahkout et plusieurs membres de sa famille ont été placés très tôt, hier, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed», a indiqué Me Khaled Bourayou, membre du collectif des avocats de l’homme d’affaires. Outre Mahieddine Tahkout, deux de ses frères Rachid et Hamid ainsi que son fils Bilal ont été mis sous mandat de dépôt par le juge d’instruction.
Dans le cadre de cette même affaire, l’ex- directeur général de L’Etablissement de Transport Urbain et Suburbain d’Alger (ETUSA) a été placé lui aussi sous mandat de dépôt par le procureur général près le tribunal de Sidi M’hamed. Ce dernier a été convoqué «dans le cadre de l’affaire Tahkout et les indus avantages dont il a bénéficié», a fait savoir son avocat. La mise sous mandat de dépôt de l’ex-DG de l’Etusa risque également de voir d’autres cadres de l’ONOU, de certaines banques et de plusieurs ministères le suivre à la prison d’El Harrach. L’homme d’affaires Mahieddine Tahkout ainsi que des membres de sa famille ont comparu, dimanche après-midi, devant le tribunal de Sidi-M’hamed dans des affaires liées à l’obtention d’indus privilèges par des cadres de l’Office national des œuvres universitaires (Onou) et du ministère des Transports dans l’affaire liée aux œuvres universitaires ainsi que par des cadres du ministère de l’Industrie et de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), dans une autre affaire liée à la société CIMA MOTORS.
Dans la journée de dimanche, plusieurs hauts fonctionnaires de ces instances ont comparu à ses côtés. Plusieurs ex-hauts responsables, dont l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, les ex-ministres Yousef Yousfi, Abdelghani Zaâlane, l’ex-wali d’Alger Abdelkader Zoukh et l’actuel ministre du Tourisme Abdelkader Benmessaoud, ont également été entendus pendant plusieurs heures par le juge d’instruction, avant de quitter le tribunal libres. Le directeur de l’Etusa ferait également partie des nombreux cadres entendus par le juge. Depuis plus de deux mois, la Justice a convoqué de nombreux responsables dans le cadre d’enquêtes sur des affaires de corruption.
S.M et R. N.

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …