Home / International / Tandis que des pays musulmans soutiennent Netanyahou.. Ouverture d’un site archéologique à El Qods

Tandis que des pays musulmans soutiennent Netanyahou.. Ouverture d’un site archéologique à El Qods

Tandis que certains pays musulmans applaudissent la politique hostile aux américains, Israël procède à l’ouverture d’un site archéologique à El Qods.

«La participation de deux officiels américains à la cérémonie d’ouverture d’un site archéologique à Jérusalem-Est, organisée par une association nationaliste israélienne, a été dénoncée comme un encouragement de la colonisation», écrit RT. Jason Greenblatt, conseiller du président américain Donald Trump, et David Friedman, ambassadeur américain en Israël, ont provoqué la colère de représentants palestiniens en participant le 29 juin à l’inauguration d’un site archéologique à Silwan, quartier palestinien de Jérusalem-Est. Organisés par l’association nationaliste israélienne Elad, dont le but avoué est de renforcer la présence juive à Jérusalem-Est, les travaux archéologiques en question portent sur la «Voie des pèlerins», une route souterraine utilisée il y a environ 2 000 ans pour le pèlerinage vers le Second Temple juif d’El Qods.
Les officiels américains, en compagnie notamment de Sara Netanyahou, en train d’abattre un mur à coups de masse dans le souterrain, ont provoqué une vague d’indignation. Cette zone de la ville est en effet le théâtre de tensions entre résidents palestiniens et colons juifs de plus en plus nombreux. Saeb Erekat, le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a évoqué une «honte» pour l’histoire de la diplomatie américaine. «Un jour, les Etats-Unis diront que Friedman et Greenblatt n’étaient pas des diplomates américains, mais des colons israéliens fanatiques et extrémistes. Qui ont fait beaucoup de tort aux intérêts et à l’image des Etats-Unis», a-t-il notamment tweeté.
Ceci a lieu au moment où Washington organise au Bahreïn une conférence mettant la Palestine aux enchères. L’initiative dénoncée par le président de la Palestine, est applaudie par certains pays musulmans, dont l’Arabie saoudite. Israël a bombardé, hier, Damas, et tué 04 civils, dont un bébé, et les pays musulmans n’ont pas dénoncé. Le président américain soutient le premier ministre d’Israël qui mène une politique hostile aux palestiniens. Il a reconnu «El Qods» occupé capitale d’Israël. La décision illégale du président américain a été dénoncée par la communauté mondiale, dont les pays occidentaux. Netanyahou est soutenu dans sa politique hostile par Washington.
Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …