Home / International / Tandis que le monde dénonce le retrait américain de l’accord avec l’Iran: L’Arabie saoudite et Israël applaudissent

Tandis que le monde dénonce le retrait américain de l’accord avec l’Iran: L’Arabie saoudite et Israël applaudissent

Le retrait de Washington de l’accord nucléaire avec l’Iran fait des heureux : Israël et l’Arabie saoudite. La communauté internationale dénonce.

L’ancien président américain, Barak Obama, signataire de l’accord nucléaire avec l’Iran, a dénoncé hier, Donal Trump pour le retrait de l’accord. L’ancien président américain Barack Obama a qualifié de grave erreur la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, jugeant qu’elle pourrait nuire à la crédibilité des Etast-Unis dans le monde. «Je pense que la décision de mettre l’accord nucleaire, JCPOA, en danger sans aucune violation de l’accord de la part des Iraniens est une grave erreur» a indiqué l’ex-président américain, très discret depuis son départ de la Maison Blanche, dans un communiqué au ton particulièrement ferme. Sans cet accord, signé en 2015 à l’issue de près de deux années de négociations internationales, les Etats-Unis pourraient in fine se retrouver face à un choix perdant entre un Iran doté de l’arme nucléaire ou une autre guerre au Moyen- Orient, met-il en garde. Donald Trump a annoncé le rétablissement des sanctions contre la République islamique qui avaient été levées en contrepartie de l’engagement pris par l’Iran de ne pas se doter de l’arme nucléaire. Aujourd’hui, nous avons la preuve définitive que la promesse iranienne était un mensonge, a-t-il martelé lors d’une allocution depuis Washington, mais n’a pas présenté les preuves. Le retrait de l’accord est une menace pour la paix dans la région, dit le président russe. Poutine a mis en garde contre les menaces auxquelles le monde est confronté et a appelé à tirer les leçons des guerres passées. Tous les pays devraient réaliser que la paix est très fragile, a déclaré Vladimir Poutine en s’exprimant à l’occasion du 73e anniversaire de la Victoire sur le nazisme. «La guerre est un défi à la vie, à tout ce qu’elle a de meilleur. Nous nous souvenons de la tragédie des deux guerres mondiales et des leçons de l’histoire, elles ne nous autorisent pas à devenir aveugles», a déclaré Vladimir Poutine devant les participants et invités à la Parade de la Victoire. Les mêmes vieux réflexes apparaissent derrière les nouvelles menaces: l’égoïsme et l’intolérance, le nationalisme agressif et les prétentions à l’exclusivité. Nous réalisons tout le sérieux de ces menaces, a-t-il poursuivi. Et d’ajouter: «Il est important pour tous les pays, toute l’humanité de réaliser que la paix est très fragile et que la stabilité renforce notre aspiration commune à entendre, à faire confiance et à se respecter l’un et l’autre». Les Européens ont regretté le retrait américain de l’accord nucléaire. Israël et l’Arabie saoudite qui perpétuent des crimes de guerre en Palestine occupée et au Yémen, ont applaudi le retrait américain de l’accord. Le Premier ministre d’Israël, Netanyahu, et le prince de l’Arabie saoudite, coopérent déjà contre l’Iran, dit Israël. Partisans de la guerre contre des pays musulmans, Netanyahu et le prince d’Arabie saoudite ont prouvé leur non attachement à la paix, surtout quand les cibles sont des pays musulmans.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …